Uffizi, la bibliothèque Magliabechiana rouvre ses portes après 20 mois de restauration


Après une restauration qui a duré 20 mois et coûté 250 000 euros, la bibliothèque Magliabechiana des Offices rouvre ses portes le 27 décembre, avec un nouvel éclairage respectueux de l'environnement.

Après un projet de restauration qui a duré 20 mois et coûté 250 000 euros, la Biblioteca Magliabechiana, nommée d’après l’érudit qui en fut le premier directeur, Antonio Magliabechi (Florence, 1633 - 1714), rouvre ses portes au public aux Offices à partir du 27 décembre.

Depuis le 5 février dernier, les salles de la bibliothèque ont fait l’objet d’une opération de consolidation structurelle afin de remédier aux défaillances du temps, ce qui était également nécessaire pour introduire des technologies plus modernes et plus efficaces au service de la collection de livres et des utilisateurs. L’intervention a été menée par Antonio Russo, chef de projet et coordinateur technique, Valerio Tesi, concepteur et directeur des travaux, Marco Pio Lauriola, chef de projet structurel, et Pier Francesco Bruschi, responsable de la sécurité.

Le système d’éclairage a été entièrement renouvelé, dans un souci d’économie d’énergie et de confort visuel: les anciennes lampes ont été remplacées par des LED modernes et économes en énergie, placées à des endroits stratégiques sur les boîtes, les étagères et les tables. L’effet final souligne également l’historicité et l’élégance architecturale de l’espace. La bibliothèque Magliabechiana sera accessible gratuitement aux chercheurs les mardis de 9 heures à 17 heures, et les mercredis et jeudis de 9 heures à 13 heures.

“La restauration de la bibliothèque Magliabechiana”, commente le directeur des Offices, Eike D. Schmidt, “a une double valeur, tout d’abord pratique (il était indispensable de prévoir la consolidation des planches de soutien du toit), mais surtout elle nous rappelle l’importance de la recherche en tant qu’outil fondamental pour la protection des œuvres d’art et en tant qu’élément indispensable de la mission du musée”.

La bibliothèque a été fondée à l’initiative d’Antonio Magliabechi, bibliothécaire des Grands Ducs Médicis de Toscane. À sa mort en 1714, il a laissé en héritage quelque 30 000 volumes: grâce à cette donation, Florence a eu sa première bibliothèque publique, le noyau originel de l’actuelle Bibliothèque nationale centrale. Le 16 décembre 1998, la bibliothèque des Offices, spécialisée dans l’histoire de l’art, la muséographie et l’histoire locale, a été créée dans la salle Magliabechian, qui abritait à l’origine les collections de la Bibliothèque nationale.

Uffizi, la bibliothèque Magliabechiana rouvre ses portes après 20 mois de restauration
Uffizi, la bibliothèque Magliabechiana rouvre ses portes après 20 mois de restauration


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.