Olafur Eliasson : "Picasso a abusé des femmes, il était le Weinstein de son époque".


Une grande exposition personnelle de l’artiste danois-islandais Olafur Eliasson (Copenhague, 1967) s’ouvre aujourd’hui au musée Guggenheim de Bilbao: intitulée Olafur Eliasson. En réalité, l’exposition retrace la carrière de l’artiste de 1990 à nos jours avec une sélection de sculptures, de photographies, de peintures et d’installations qui, selon la présentation, “remettent en question la façon dont nous naviguons et percevons notre environnement”.

L’exposition a été présentée hier à Bilbao par l’artiste lui-même, et certaines des déclarations qu’il a faites lors d’une conférence de presse, en marge d’une visite guidée d’Eliasson aux journalistes, ont suscité la controverse. Selon le journal El País, l’artiste a exposé ses idées sur l’art contemporain : “Je crois que nous devons décentraliser non seulement les idées que nous avons sur un auteur, mais aussi celles que nous avons sur l’autorité. À cet égard, il est important d’adopter un point de vue plus féministe, car le patriarcat est fortement enraciné. Vous le savez très bien ici, dans le pays de Picasso, un homme qui a abusé des femmes, comme un Harvey Weinstein de son temps, dont le comportement était pourtant considéré comme acceptable”.

Eliasson est ensuite intervenu avec quelques réflexions sur l’industrie de l’art, estimant que l’idée de culture ne devrait pas être identifiée aux grandes institutions culturelles. “Il ne fait aucun doute que les foires d’art ne sont pas durables, mais la culture l’est, parce qu’elle est locale, qu’elle n’est pas consumériste et qu’elle est basée sur l’inclusion et l’écoute”.

Photo : Olafur Eliasson

Olafur Eliasson :
Olafur Eliasson : "Picasso a abusé des femmes, il était le Weinstein de son époque".


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.