Au Polo del '900, l'installation sonore immersive qui recueille les rêves du monde


Au Polo del '900 de Turin, du 9 mai au 24 mai 2023, la première étape de Dreamscape, une installation sonore immersive d'Eva Frapiccini qui recueille les rêves du monde.

Le 9 mai à 18 heures s’ouvre au Polo del ’900 de Turin la première étape de Dreamscape, une installation sonore immersive d’Eva Frapiccini, artiste multimédia et chercheuse travaillant sur les relations entre la mémoire, le pouvoir et les changements sociopolitiques. L’exposition sera ouverte jusqu’au 24 mai 2023. De 15h à 18h, l’ouverture du projet d’exposition sera précédée par la première partie du programme public Dreamscape, (conférences), organisé par AlbumArte et Labont - Centre d’Ontologie de l’Université de Turin. La deuxième journée de conférences aura lieu le vendredi 19 mai 2023 de 16h à 18h30.

Le projet itinérant, organisé par Paola Ugolini et produit par AlbumArte, avec le soutien de la Fondazione Compagnia di San Paolo, du Polo del ’900 à Turin, se déplacera du 7 au 12 juin au Museo Madre à Naples et du 6 au 16 juillet à la Fondazione per la Cultura - Palazzo Ducale à Gênes (du 14 au 16 juillet dans le cadre de l’Electropark Festival).

Dreamscape est la deuxième phase d’un projet de recherche international développé par Eva Frapiccini de 2011 à 2022, dans lequel des milliers de personnes de différentes parties du monde sont entrées dans sa capsule temporelle Dreams’ Time Capsule pour enregistrer l’ histoire de l’un de leurs rêves. Grâce à cette pratique de recherche ethnographique, Frapiccini a extrapolé certains thèmes récurrents, mots clés, archétypes, figures symboliques et tensions communes.

“Le but de l’archivage était de réaliser un travail utopique, d’atteindre des personnes dans différentes parties du monde pour enregistrer leurs rêves nocturnes, de comprendre s’il y avait des images communes, en testant l’inconscient collectif jungien. Au fil des années, lors de votes historiques, de pandémies, de référendums nationaux, plus de 2300 personnes ont répondu à cet appel et sont entrées dans la structure itinérante à Bogotà (Colombie), au Caire (Égypte), à Stockholm et Fittja (Suède), à Gênes, Bergame et Turin (Italie), à Potsdam et Berlin (Allemagne), à Sharjah et Dubaï (Émirats arabes unis), à Manama (Bahreïn), à Riga (Lettonie), et à Wakefield (Royaume-Uni)”, raconte l’artiste.

Un projet de recherche qui s’est traduit en 2022 par une installation vidéo accompagnée d’une performance de Francesca Dibiase, Ilaria Quaglia et Valerie Tameu, chorégraphiée par Daniele Ninarello, qui a donné une concrétisation visuelle et une plasticité à la matière onirique. Cette année, l’artiste a plutôt placé la pratique de l’écoute au centre de l’œuvre, en créant uneinstallation sonore immersive qui nécessite la présence du public pour être activée. Dans l’espace d’exposition de la pénombre, avec la dramaturgie sonore inédite de l’artiste Sara Berts, Dreamscape déplace l’attention d’une vision distante vers une expérience participative à la fois intime et collective qui révèle la dimension universelle de l’inconscient, car les rêves transcendent les cultures de ceux qui les génèrent. “Les voix conservées dans les archives peuvent être considérées comme appartenant à un temps suspendu, elles ne sont ni dans le passé ni dans le futur, elles sont tout simplement, et nous parlent de quelque chose qui est en dehors du temps : le voyage des rêves”, explique l’artiste.

Dreamscape dans les trois étapes de Turin, Naples et Gênes, sera enrichi par un programme public avec des ateliers et des conférences, impliquant les écoles, les universités et les habitants de ces villes.

PROGRAMME PUBLIC (CONFÉRENCES) TORINO
Coordination : Marta Bracci, Elena Incingolo
En collaboration avec Labont - Centre d’Ontologie

Le programme public, organisé par AlbumArte et Labont - Centre d’Ontologie de l’Université de Turin, sera consacré à une étude approfondie de la correspondance entre l’imagerie onirique recueillie dans différentes régions du monde et le rôle évocateur des rêves dans la culture visuelle et littéraire. Il se déroulera dans la Sala Novecento du Polo del ’900, en deux jours : le 9 mai de 15 à 18 heures et le 19 mai de 16 à 18 heures.L’exposition est prévue pour 30 euros avec la participation d’anthropologues, de psychologues, de philosophes et de critiques d’art (entrée libre).

9 mai

Salutations institutionnelles : Emiliano Paoletti, directeur du Polo del ’900 Torino et Francesca Gambetta, chef de la mission “Création d’attractivité de l’objectif culture”.
Discours de Cristina Cobianchi (présidente d’AlbumArte et chef de projet de Dreamscape), Eva Frapiccini (artiste et directrice artistique de Dreamscape), Alessandra Donati (professeur à l’Université degli Studi di Milano-Bicardo). degli Studi di Milano-Bicocca, avocate de ADVANT Nctm), Giulia Palomba (curatrice du projet Dust of Dreams), Anna Daneri (curatrice, co-directrice artistique du festival Electropark) Davide Dal Sasso (Labont - Université de Turin) ; Carola Barbero (Université de Turin), Paola Ugolini (curatrice Fondazione InBetweenArtFilm et professeure invitée IUAV de Venise, curatrice de Dreamscape).

19 Mai

Intervenants : Tiziana Andina (Labont - Université de Turin), Arianna Cecconi (École des Hautes Études en Sciences Sociales, Marseille), Diletta De Cristofaro (University of Northumbria), Lucrezia Cippitelli (Accademia di Belle Arti di Brera, Milan) Vincenzo Santarcangelo (Accademia di Belle Arti Reggio Calabria), Federica Martini (HEAD, Genève).

Les contributions scientifiques recueillies au cours du programme public, ainsi que les contenus visuels et critiques des deux années du projet, feront partie d’une publication dédiée en italien et en anglais (septembre 2023).

Image : Eva Frapiccini - image tirée de l’œuvre précédente Dust of Dreams

Au Polo del '900, l'installation sonore immersive qui recueille les rêves du monde
Au Polo del '900, l'installation sonore immersive qui recueille les rêves du monde


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.