À Rome, la première exposition personnelle du photographe américain Jeff Bark


Jeff Bark - Paradise Garage est la première exposition personnelle du photographe américain Jeff Bark en Italie. Elle rassemble un corpus de plus de cinquante œuvres inédites consacrées à la Ville éternelle.

L’exposition, dont le commissaire est Alessio de’Navasques, est conçue comme un itinéraire qui entend impliquer le public en le transportant dans le monde onirique conçu par le photographe : chaque image est construite par Bark comme s’il s’agissait du fragment suspendu d’une histoire ; dans son garage dunord de l’État de New York, c’est lui-même qui transforme les espaces et les murs nus en scénarios évocateurs et énigmatiques dans lesquels coexistent des références iconographiques à l’art du passé et des détails aliénants. Les décors conçus par le photographe pour l’exposition au Palazzo delle Esposizioni (résultat d’un processus d’étude et d’élaboration) deviennent des paysages surréalistes, des scènes conviviales, des portraits monumentaux qui évoquent, dans une tonalité contemporaine, l’esprit des grandes pinacothèques thématiques des palais baroques romains.

Intérieurs domestiques, natures mortes, paysages naturalistes, wunderkammer assemblée sont autant de sujets récurrents, où le faux devient vrai et la réalité prend des formes trompeuses, dans un jeu de perspectives et de renversements. Les détails grossis, les proportions inattendues ouvrent de nouvelles lectures des objets et des situations, remettant en question les conventions temporelles et stylistiques.

Jeff Bark a commencé ce projet il y a plus de deux ans : une brève visite dans la capitale italienne a déclenché un processus créatif singulier de reconstruction du Grand Tour dans le Bel Paese, entre l’imaginaire et le réel. Son point de vue redonne de la poésie aux objets, dont certains sont des souvenirs trouvés dans les marchés aux puces américains, qui deviennent le point de départ de grandes compositions et de portraits solennels : des représentations symboliques et allégoriques de la nature humaine, conçues grâce à une utilisation habile de la lumière et à la richesse des détails, qui sont souvent des éléments troublants et inattendus. Chaque image apparaît ainsi comme extrapolée d’une séquence mystérieuse, dont on ne connaît ni le début ni l’épilogue.

Authenticité et ambiguïté, beauté sensuelle, lumières et ombres sont les coordonnées d’un voyage en Italie sans connotation spatiale et chronologique précise, évoquant des moments artistiques allant de la Renaissance au Baroque en passant par les films de Fellini et Visconti.

La limitation d’un petit espace tel que son garage a stimulé Bark dans cette approche qui rend l’œuvre profondément picturale.

L’exposition est ouverte du 7 juin au 28 juillet 2019.

Pour des informations et des réservations, visitez le site officiel du Palazzo delle Esposizioni.

Photo : Jeff Bark, Closed Set

À Rome, la première exposition personnelle du photographe américain Jeff Bark
À Rome, la première exposition personnelle du photographe américain Jeff Bark


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.