Bolzano accueille la première exposition de Michael Krebber, un important artiste allemand contemporain


La première exposition personnelle en Italie de l'éminent artiste contemporain allemand Michael Krebber se tient à la Fondazione Antonio Dalle Nogare à Bolzano.

Du 29 mai 2021 au 8 janvier 2022, la Fondazione Antonio Dalle Nogare présente la première exposition personnelle de Michael Krebber en Italie, intitulée Studiofloor and Diamond Paintings.

Artiste de renommée internationale et figure centrale de la scène artistique allemande des années 1980 et 1990, Michael Krebber(Cologne, 1954) est devenu au fil des ans une référence pour toute une génération de jeunes artistes, grâce à ses recherches constantes visant à remettre en question les conventions et les limites du médium de la peinture, compris par l’artiste comme un espace de dialogue et une zone de contamination, plutôt qu’un mode visant à produire un objet.

Depuis des décennies, Krebber mène des recherches qui se caractérisent par une approche conceptuelle de la peinture, fondée sur la conviction qu’il n’est pas possible d’inventer quelque chose de nouveau dans l’art, puisque tout a déjà été inventé. Plutôt que d’“inventer quelque chose de nouveau”, les interventions minimales et apparemment irrésolues de Krebber offrent au spectateur une toile ouverte pleine de possibilités : comme une phrase inachevée, ses œuvres laissent le spectateur libre d’imaginer ce qui pourrait se passer.

L’artiste conçoit la peinture presque comme une performance : elle a été décrite comme un “système d’hésitations dans lequel des forces opposées s’encouragent et s’entravent simultanément”, élargissant la peinture au-delà de la notion conventionnelle du tableau en tant qu’objet. L’esthétique inachevée de Krebber n’est cependant pas le résultat d’une tentative de sabotage du médium, mais plutôt d’un désir précis d’étendre le discours au-delà de la toile et de l’espace traditionnellement attribué à la peinture. Cette intention apparaît avec une clarté particulière dans les deux séries présentées dans l’exposition. La série MK/P MK19/087/1-8 (2000) a été présentée avec une image énigmatique sur la couverture d’Artforum en 2005. Pour une exposition organisée quelques années auparavant, Krebber avait emprunté à des collectionneurs une série de ses propres peintures, qu’il avait disposées sur de grandes tables au centre de la salle. Inversant la notion habituelle d’exposition, les murs vides (sur lesquels les peintures devaient être installées) ont été recouverts de grands panneaux de masonite, des portions du sol de l’atelier de l’artiste, découpées et placées sur le mur comme s’il s’agissait de peintures. Le remplacement des techniques de peinture plus traditionnelles par l’utilisation du ready-made revient également dans la deuxième série de l’exposition.

Dans les quatorze toiles de Diamond Painting (2003), Krebber démythifie systématiquement, comme le suggère le titre de la série, la centralité du sujet et de la technique dans la peinture, suggérant un espace ouvert à la suspension et à l’incomplétude. Des tissus achetés dans le commerce, décorés de motifs pré-imprimés, remplacent la toile traditionnelle et deviennent la surface sur laquelle Krebber peint des formes géométriques simples de losanges blancs. Comme c’est souvent le cas dans son travail, la référence à des artistes allemands influents, dans ce cas qui ont utilisé des tissus, tels que Rosemarie Trockel et Sigmar Polke, révèle sa profonde connaissance de l’histoire de l’art contemporain et de la peinture.

L’exposition est réalisée en collaboration avec Greene Naftali, New York.

Avec l’aimable soutien de la province autonome de Bolzano, de la municipalité de Bolzano et de Progress SPA.

Pour plus d’informations, veuillez consulter le site officiel de la Fondation Antonio Dalle Nogare.

Bolzano accueille la première exposition de Michael Krebber, un important artiste allemand contemporain
Bolzano accueille la première exposition de Michael Krebber, un important artiste allemand contemporain


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.