Zanbagh Lotfi revient à la galerie Richter de Rome avec l'exposition "I'm Just Killing Time".


Jusqu’au 23 mars, la galerie Richter Fine Art de Rome présente I’m just killing time, la nouvelle exposition personnelle de Zanbagh Lotfi (Téhéran, 1976), deux ans après sa dernière exposition personnelle au même endroit. Les peintures exposées conservent la caractéristique enveloppante du style de l’artiste iranien, qui colle le spectateur à la toile, mais l’absence presque totale de figuration laisse place à des taches de couleur plus floues et abstraites.

Comme l’indique Eva Comuzzi dans son texte critique : “La figure humaine a presque disparu et les paysages sont devenus encore plus fragmentés. Des formes de différentes natures s’interpénètrent sans laisser d’espace. Chaque élément semble vouloir s’imposer, sans y parvenir, et tout reste en suspens. En attendant que quelque chose de nouveau émerge de cette déflagration. Je pense immédiatement à une période de transition où l’on attend, comme jamais auparavant, l’arrivée d’une surprise. De quelque chose qui va vous surprendre. Il s’agit bien, dans tous les sens du terme, d’un work in progress. Même à l’extérieur, la rue est un chantier et le restera encore longtemps. Un filet de clôture orange apparaît dans tous les tableaux. C’est cet élément qui finira par s’étendre et s’imposer. Parfois, il tente de contenir, parfois il emprisonne, parfois il laisse passer la meilleure lumière. Souvent, cependant, il nous dit de nous arrêter et d’attendre”.

Zanbagh Lotfi est diplômée en peinture et illustration de l’université d’art de Téhéran. En 2003, elle s’est installée en Italie où elle a obtenu un diplôme de peinture à l’Académie des beaux-arts de Florence. Elle vit et travaille actuellement entre Florence et Téhéran. Il a participé à de nombreuses expositions individuelles et collectives en Italie et à l’étranger. Ses projets les plus récents comprennent : Visioni ritrovate, Marco Rossi Arte Contemporanea, Verona (2016) ; La prima notte di quiete, divers lieux, Verona (2016) ; Monta(g)na, Isolo 17 contemporary art gallery, Verona (2015) ; Imago Mundi, Luciano Benetton Collection, Fondazione Cini, Venice (2015), È stato forse ieri, Richter Fine Art gallery, Rome (2017).
Horaires : à partir du mercredi 13 février de 13 à 19 heures, du mardi au samedi.

Pour toute information, vous pouvez visiter le site de la galerie Richter, envoyer un courriel à info@galleriarichter.com ou consulter la page Facebook de la galerie.

Zanbagh Lotfi revient à la galerie Richter de Rome avec l'exposition
Zanbagh Lotfi revient à la galerie Richter de Rome avec l'exposition "I'm Just Killing Time".


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.