Les guides touristiques de l'ANGT déçus par Draghi. "Pas d'amélioration en ce qui concerne les rafraîchissements


Les guides touristiques de l'ANGT (Association nationale des guides touristiques) se disent déçus par le gouvernement Draghi : au centre des critiques, les rafraîchissements, qui n'ont pas changé par rapport à ceux du gouvernement Conte.

Les guides touristiques de l’ANGT (Association nationale des guides touristiques) sont pour l’instant déçus par le gouvernement Draghi. Le principal problème concerne les rafraîchissements: selon l’ANGT, ils sont moins nombreux que promis. “Ceux qui s’attendaient à un changement de rythme de la part du gouvernement en ce qui concerne les rafraîchissements destinés au secteur du tourisme seront déçus”, écrivent les guides de l’ANGT dans une note. "Le Premier ministre Mario Draghi (selon la dernière version du décret de soutien) non seulement n’envisage aucune forme de péréquation, c’est-à-dire de compensation pour les pénalités subies en 2020, qui sont de 100 %, mais n’a pas l’intention de reconnaître des compensations et des rafraîchissements autres que ceux du gouvernement précédent, le Conte bis.

Adina Persano, présidente de l’ANGT, déclare que “les contributions ne seraient pas paramétrées sur les pertes réelles de toute l’année 2020, mais prendraient uniquement en compte les performances des mois de janvier et février 2021 par rapport aux deux mois correspondants de l’année 2019”. Les guides se plaignent également de l’absence de modification du pourcentage de remboursement (20 % pour les entreprises dont le chiffre d’affaires est inférieur à 400 000 euros par an).

“Il sera difficile dans de nombreuses régions d’Italie, en se référant uniquement aux mois de janvier et février, de soutenir pour de nombreuses activités une perte d’exploitation d’au moins 33 %, le seuil minimum nécessaire pour obtenir un soutien”, souligne Adina Persano. “La machine touristique, à l’exception de quelques rares exemples, a une tendance saisonnière : elle se concentre sur le printemps, renforçant l’offre globale pendant les mois chauds de l’été. C’est pourquoi il faut considérer une année entière et pas seulement deux mois. Au lieu de cela, le gouvernement fait comme s’il ne s’intéressait qu’au monde de la montagne et aux stations de ski”.

"Enfin, concluent les guides, toute trace de l'exonération partielle ou totale de la reprise du paiement des impôts et des cotisations promise l'an dernier par le gouvernement Conte disparaîtrait. Dans les projets, l'amnistie, en l'occurrence pour les activités qui en 2020 ont enregistré une baisse du chiffre d'affaires d'au moins 33 % par rapport à 2019, serait limitée à l'abattement des pénalités et des intérêts requis avec les communications d'irrégularités concernant les déclarations relatives aux périodes d'imposition 2017 et 2018. En ce qui concerne les délais de paiement des factures fiscales (suspendus jusqu'au 30 avril), le répit est déjà terminé : en effet, la machine à collecter a redémarré le 1er mars, avec la notification de nouveaux actes. Les échéances suspendues doivent être réglées au plus tard le 60e jour suivant la fin de la suspension. Bref, tout continue comme avant, peut-être même pire qu'avant.

Les guides touristiques de l'ANGT déçus par Draghi.
Les guides touristiques de l'ANGT déçus par Draghi. "Pas d'amélioration en ce qui concerne les rafraîchissements


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.



Finestre sull'Arte