Dispute entre supporters de la Roma et de la Lazio au sujet de Michelangelo : la Lazio l'emmène à la Curva Nord, la Roma revendique la suprématie


Michelangelo arrive à la Curva Nord : les supporters de la Lazio l'exhibent avec une chorégraphie, ceux de la Roma prétendent avoir été les premiers.

Une querelle autour du grand Michelangelo Buonarroti a enflammé le monde des supporters à Rome. Tout a commencé dimanche dernier, lorsque la Roma et la Lazio se sont affrontées au Stadio Olimpico pour le derby (qui s’est soldé, pour mémoire, par un match nul 1-1). Les supporters de la Lazio ont présenté à la Curva Nord une chorégraphie à thème historico-artistique, reproduisant les mains d’Adam et de Dieu que Michel-Ange a peintes à fresque sur la voûte de la Chapelle Sixtine, sur un fond céleste : le sens de la chorégraphie est que la Lazio serait une... créature de Dieu. L’hommage inhabituel à Michel-Ange (l’art, il faut le dire, ne se voit guère dans les stades) a donc attiré les louanges des aigles biancocelesti.

Les supporters de la Roma, eux, ont tenu à préciser que leurs éternels rivaux arrivaient en deuxième position : en effet, les Romanisti ont le mérite d’avoir été les premiers à amener Michel-Ange dans leur coin. Le journal Il Romanista, référence pour les supporters giallorossi, rapporte que ce sont les supporters de la Lupa qui ont eu les premiers l’idée de faire entrer Michel-Ange dans le stade : c’était le 18 avril 1993, lors d’un nouveau derby entre la Roma et la Lazio (qui s’est également soldé par un match nul 0-0), et les Romanisti avaient déployé une banderole avec le vers “Questo sol m’arde e questo m’innamora”, tiré de la rime 106 de Michel-Ange (“Per ritornar là donde venne fora”). De toute évidence, l’esprit divin auquel Michel-Ange se réfère avec la métaphore du soleil dans son sonnet, devient... l’équipe de la Roma dans la réinterprétation particulière des fans.

Il s’agit de la dernière chorégraphie de Roberto Venturelli, organisée avec Fausto Iosa", précise Il Romanista. “Elle était aussi grande qu’un terrain de football à cinq. Une bâche a été déployée au milieu de la Tribuna Tevere pendant que le Sud disait son ”Merci d’exister“ à Roma avec des étoiles et des roues d’épingle pyrotechniques. C’était Michel-Ange dans une chorégraphie rom pour un derby”.

Dans les images ci-dessous : la banderole des supporters de la Roma de 1993 (tirée des archives historiques de la Roma) et la chorégraphie des supporters de la Lazio dimanche dernier.

Dispute entre supporters de la Roma et de la Lazio au sujet de Michelangelo : la Lazio l'emmène à la Curva Nord, la Roma revendique la suprématie
Dispute entre supporters de la Roma et de la Lazio au sujet de Michelangelo : la Lazio l'emmène à la Curva Nord, la Roma revendique la suprématie


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.