266 objets renvoyés en Italie par les États-Unis, Villanovan, étrusque, grec et romain


Les carabiniers du Comando Tutela Patrimonio Culturale ont restitué 266 pièces archéologiques à l'Italie, allant de l'époque villanovienne à la civilisation étrusque, de la Grande Grèce à l'époque romaine impériale.

Les carabiniers du Comando Tutela Patrimonio Culturale ont ramené des États-Unis en Italie 266 pièces archéologiques de grande valeur, allant de l’époque villanovienne (9e/8e siècle av. J.-C.) à la civilisation étrusque (7e/4e siècle av. J.-C.), en passant par la Grande Grèce (5e/8e siècle av. J.-C.) et l’époque romaine impériale. Ce patrimoine est estimé, sur le marché mondial des biens culturels, à plusieurs dizaines de millions d’euros. Il est arrivé outre-mer au cours des dernières décennies du siècle dernier pour être écoulé par des trafiquants internationaux sans scrupules.

La restitution a été réalisée à la suite d’enquêtes approfondies coordonnées par la justice italienne et le bureau du procureur de Manhattan (DAO), avec l’assistant du procureur de New York, le colonel Matthew Bogdanos et ses collègues du Homeland Security Investigations (HSI), et grâce à la synergie constante entre les Carabinieri dell’Arte et le département de la culture.

La cérémonie de restitution a eu lieu le 8 août à New York, au bureau du procureur, en présence du procureur Alvin L. Bragg, du consul adjoint d’Italie à New York Cesare Bieller, du commandant du TPC des carabiniers, le général de brigade Vincenzo Molinese, du procureur adjoint du DAO de Manhattan, le colonel Matthew Bogdanos, et de l’agent spécial en charge de HSI, Ivan J. Arvelo.

Parmi les œuvres récupérées figurent notamment soixante-dix lots (un total de 145 pièces) qui faisaient partie de la procédure de faillite d’un citoyen britannique, Robin Symes, retrouvés grâce aux enquêtes menées par le Commandement TPC, coordonnées par le Parquet du Tribunal de Rome, visant à lutter contre le trafic international de biens culturels. Ces activités ont également abouti à une procédure extrajudiciaire et à un procès civil, menés en étroite collaboration avec le ministère de la culture par l’intermédiaire du bureau du procureur général, visant à restituer les biens à l’État italien.

Et soixante-cinq objets, déjà dans la collection du “Menil Collection Museum” à Houston (USA), à restituer spontanément par le propriétaire au Ministère de la Culture, puisqu’il a été établi par les Carabiniers du PTC qu’ils provenaient de fouilles clandestines dans des zones archéologiques sur le territoire italien et qu’ils avaient été exportés de manière illégale.

266 objets renvoyés en Italie par les États-Unis, Villanovan, étrusque, grec et romain
266 objets renvoyés en Italie par les États-Unis, Villanovan, étrusque, grec et romain


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.