Le salon turc de la Villa Médicis, premier intérieur d'inspiration islamique à Rome. Voici à quoi il ressemblait au 19e siècle


L'Académie de France à Rome - Villa Médicis a acquis un tableau important de ses collections qui montre l'aspect de la salle turque au milieu du XIXe siècle, premier exemple à Rome d'un intérieur d'inspiration islamique.

Le tableau Chambre de l’artiste à la Villa Médicis, dite la chambre turque, peint en 1850 par le peintre français et ancien boursier de la Villa Médicis, Alfred de Curzon (1820 - 1895), fait désormais partie des collections de l’Académie de France à Rome.

Cette acquisition a été rendue possible grâce à la générosité de Philip et Cathia Hall, et au soutien de Marie-Cécile Zinsou, présidente du conseil d’administration de l’Académie de France à Rome.

L’œuvre retrouve son lieu de naissance, le Salon turc, situé dans l’une des tourelles nord de la Villa Médicis.

En effet, le tableau représente la chambre turque de la Villa Médicis, résidence de l’artiste lors de sa première année de boursier à l’Académie de France à Rome.

Conçue en 1833 par le peintre et directeur de l’Académie de France à Rome Horace Vernet (1789-1863), la chambre turque a été réalisée au retour de son premier voyage en Algérie. Il s’agit d’un exemple précoce d’intérieur d’inspiration islamique à Rome, qui témoigne d’une fascination pour un Orient imaginaire: des éléments de style arabo-andalou coexistent, tels que l’arc en fer à cheval des portes et des fenêtres, les motifs ornementaux ottomans et ceux, plus naturalistes, de la voûte. Les carreaux de faïence colorés qui tapissent les murs, provenant de la célèbre poterie Giustiniani de Naples, sont particulièrement remarquables.

L’œuvre d’Alfred de Curzon offre à l’observateur une perspective rare et précieuse de la chambre turque telle qu’elle apparaissait au milieu du XIXe siècle, avant l’ajout du carrelage géométrique caractéristique, et constitue un témoignage précieux du décor original de la chambre turque telle qu’elle a été conçue par Horace Vernet.

Image : Vue de l’intérieur de la chambre turque de la Villa Médicis et tableau d’Alfred de Curzon, Chambre de l’artiste à la Villa Médicis, dite la chambre turque (1850 ; huile sur toile, 33 x 47 cm)

Le salon turc de la Villa Médicis, premier intérieur d'inspiration islamique à Rome. Voici à quoi il ressemblait au 19e siècle
Le salon turc de la Villa Médicis, premier intérieur d'inspiration islamique à Rome. Voici à quoi il ressemblait au 19e siècle


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.