Turin, les Musei Reali acquièrent la partie manquante du Concerto d'Antiveduto Gramatica


L'histoire du "Concerto" d'Antiveduto Gramatica se termine bien: les Musées royaux de Turin ont en effet acquis le fragment qui complète le "Joueur de théorbe", l'œuvre emblématique de la Galerie Sabauda.

Uneacquisition extraordinaire pour les Musées royaux de Turin: l’Institut a en effet acquis le fragment du Concerto con due figure d’Antiveduto Gramatica découvert l’année dernière (nous avions consacré un long article à la nouvelle dans ces pages) et qui se trouvait sur le marché. Le fragment, qui représente un joueur de flûte et une chanteuse, complète le Joueur de théorbe, œuvre emblématique de la Galerie Sabauda: les deux fragments seront ainsi réunis après des siècles. La toile redécouverte, juxtaposée au Joueur de théor be (il convient toutefois de noter que les musicologues ne sont pas tous d’accord pour identifier l’instrument comme un théorbe), recompose la structure figurative du tableau La Musica, connue jusqu’à présent uniquement à travers des copies posthumes et des témoignages historiques.

L’acquisition sera présentée à la presse le mardi 28 février à 11h30, à la Galleria Sabauda. Les visiteurs pourront exceptionnellement admirer les deux chefs-d’œuvre au premier étage de la Galleria Sabauda du 28 février au 5 mars 2023.

Le fragment manquant a été retrouvé en 2022 dans une collection grecque par le marchand londonien Derek Johns, qui a soumis la toile à un long examen, à l’issue duquel l’historien de l’art Gianni Papi, spécialiste de l’Antiveduto Gramatica, a rédigé l’essai Antiveduto Gramatica, une scène de concert redécouverte, dans lequel la genèse de l’œuvre, la question attributive et l’état technique sont expliqués en détail. La découverte a été rendue publique par les antiquaires Massimiliano Caretto et Francesco Occhinegro de la Galerie Caretto & Occhinegro de Turin. L’attribution à Antiveduto et l’identification comme fragment manquant du Joueur de théorbe ont été rendues possibles grâce à des preuves techniques, documentaires et historiques irréfutables (inscriptions sur la toile, marque du collectionneur au dos de l’œuvre, mesures correspondant à celles d’anciens inventaires, et résultats d’examens diagnostiques qui ont permis d’établir que la peinture avait été coupée après sa réalisation pour créer une composition autonome). Le tableau a probablement été découpé entre le XVIIe et le XVIIIe siècle, et l’ensemble de la composition était connu grâce à des copies plus tardives, comme celle, aujourd’hui inconnue, qui est apparue en 1922 sur le marché des antiquités de Francfort et qui était connue grâce à des photographies.

Comme l’espéraient les initiés et les passionnés, l’œuvre entre ainsi dans les collections permanentes du musée de Turin et le public pourra enfin voir la peinture dans son intégralité. D’autres détails seront révélés lors de la présentation du mardi 28. Pour un historique de la peinture : https://www.finestresullarte.info/focus/torino-eccezionale-scoperta-ritrovato-concerto-parte-mancante-suonatore-tiorba-galleria-sabauda.

Turin, les Musei Reali acquièrent la partie manquante du Concerto d'Antiveduto Gramatica
Turin, les Musei Reali acquièrent la partie manquante du Concerto d'Antiveduto Gramatica


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.