Cattelan s'exprime pour la première fois en public. Le texte complet du discours


Lors de la remise du titre de professeur honoraire à l'Académie de Carrare, Maurizio Cattelan s'est exprimé pour la première fois en public. Voici le texte de son discours

Lors de la cérémonie de remise du titre de professeur honoris causa à l’Académie des Beaux-Arts de Carrare, qui s’est tenue aujourd’hui, lundi 23 avril 2018, Maurizio Cattelan (Padoue, 1960), a avoué qu’il s’agissait aujourd’hui de son premier discours devant un public. Nous vous proposons donc le texte intégral du discours de l’artiste vénitien.

C’est la première fois que je parle en public. Tout d’abord, je voudrais remercier cette Académie, son corps professoral et son directeur pour cette belle cérémonie et cet honneur. Dans mon cas, c’est la preuve que l’on apprend parfois plus sur le chemin de l’école qu’à l’école. Je tiens à remercier tous les artistes d’hier et d’aujourd’hui d’avoir été mes professeurs silencieux. Chacun d’entre eux m’a montré que les frontières n’existent pas. Notre vocabulaire peut être inventé chaque jour, et si quelque chose n’existe pas, nous pouvons le créer. Ils m’ont appris que les règles doivent être apprises, mais qu’il ne faut pas les enfreindre constamment pour ne pas s’amuser. Certains d’entre eux m’ont montré que faire de l’art, c’est posséder des esprits. À travers leur pratique, de nombreux artistes m’ont suggéré que sans discipline, silence, détermination, sacrifice, passion, joie, folie, risque et irrationalité, le résultat de notre travail n’est qu’un exercice de style. Tout le monde s’accorde à dire que la mission d’un artiste est de découvrir des symboles. Ce n’est qu’avec eux que l’on peut transcender les modes, le goût et la bien-pensance, et s’engager dans une bataille avec l’histoire et un dialogue avec nos peurs les plus sombres. Je tiens à remercier toutes les personnes qui m’ont soutenue au fil des ans et qui, avec beaucoup de patience, m’ont aidée, conseillée et souvent critiquée utilement. Sans eux, mon travail aurait été moins ponctuel et beaucoup plus truffé d’erreurs. Merci aux amis qui sont ici avec moi aujourd’hui et pour lesquels je collabore à divers projets, de m’avoir permis d’explorer les périphéries du langage de l’art et de découvrir de nouveaux langages. Merci en particulier à Lucio Zotti, que je pourrais définir comme mon troisième œil : c’est ensemble que nous avons commencé cette aventure appelée art et c’est ensemble que nous avons vu naître nombre de mes œuvres. Enfin, je voudrais remercier Carrare, son marbre et la fierté de ceux qui le travaillent, car j’ai découvert ici un matériau avec lequel l’histoire s’écrit. Je tiens également à remercier tous les étudiants de cette académie qui, par leur enthousiasme et leur créativité, seront les artistes de demain".

Photo : Maurizio Cattelan (... sponsorisé par Huawei !) aujourd’hui lors de la cérémonie à l’Académie des beaux-arts de Carrare.

Cattelan s'exprime pour la première fois en public. Le texte complet du discours
Cattelan s'exprime pour la première fois en public. Le texte complet du discours


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.