À Milan, "La continuazione degli occhi", une exposition personnelle de Nicolò Cecchella au siège d'Artcurial.


Du 11 janvier au 2 février 2024, la succursale italienne de la maison de vente aux enchères Artcurial à Milan accueille l'exposition personnelle "La continuazione degli occhi" de Nicolò Cecchella (1985) : un important noyau d'œuvres est exposé pour aborder les questions centrales de la recherche de l'artiste émilien.

À Milan, la branche italienne de la célèbre maison de vente aux enchères Artcurial accueille, du 11 janvier au 2 février 2024, l’exposition La continuazione degli occhi, un solo show de Nicolò Cecchella (Guastalla, 1985) sous le commissariat d’Andrea Tinterri et Luca Zuccala. L’exposition présente les thèmes fondamentaux de la recherche de l’artiste à travers un corpus d’œuvres consacrées aux concepts d’espace, de temps et de lumière: ces éléments sont mis en relation directe avec le corps, le regard et la matière.

L’objectif de l’exposition est d’aborder, à travers le noyau d’œuvres sélectionnées, la question centrale de la recherche de Cecchella, à savoir comment le visible, ce que nous voyons, est capable de transformer non seulement notre perception de la réalité, mais aussi la réalité elle-même. Cecchella se demande également comment notre corps, et le corps de celui qui regarde, est lié au pouvoir de transformation des objets de la vision, ainsi qu’à ce qu’il reste de la vision elle-même. La réponse à ces questions est proposée à travers un itinéraire d’œuvres réalisées avec différents matériaux, des plus précieux et anciens aux plus organiques et proches de la terre, en passant par les plus chimiques et synthétiques, le tout dans une grande variété de supports : l’exposition présente des sculptures, des photographies, des vidéos et des dessins.

Selon l’artiste, la réponse aux questions qui concernent sa recherche ne peut être univoque, mais est inévitablement “ouverte” et exposée à des changements continus dans la perspective d’observation, générant ainsi un processus d’assimilation et de dépassement qui, selon Cecchella, finit par provoquer et transformer l’œil de l’observateur, en reconfigurant la perspective de la vision.

“À partir d’un point donné, nous sommes”, déclare l’artiste lui-même. Et avec cet être, totalement exposé, nous entrons en contact et en relation".

L’exposition est accompagnée d’une publication tirée à 100 exemplaires avec des textes critiques d’Andrea Cortellessa, Chiara Portesine, Victor I. Stoichita, Mauro Zanchi et une conversation entre l’artiste et Andrea Tinterri.

Notes sur l’artiste

Nicolò Cecchella, né à Guastalla en 1985, vit actuellement entre Reggio Emilia et Rome. Ses recherches abordent les dynamiques de la représentation en les déclinant à travers les thèmes de l’identité, du corps et de la présence humaine, en étudiant la relation que celle-ci entretient avec l’environnement qui l’entoure et en la combinant avec la dimension naturelle et organique dans laquelle elle s’insère. Sa pratique artistique s’exprime par l’interaction de différents langages et techniques : sculpture, photographie, vidéo, installation.

Il a participé aux expositions : Relazioni (im)possibili. Il fil rouge da Piero Manzoni a oggi, organisée par Demis Martinelli et Rosalia Pasqualino di Marineo (texte critique de Giorgio Verzotti), Soncino, Cremona, 2023 ; Una sola traccia opposta alla luce, organisée par Lara Conte, Cardelli et Fontana, Opificio Vaccari, Sarzana, 2022 ; Trees and Leaves, organisée par Paola Stacchini Cavazza et Mario Peliti, Galleria del Cembalo, Palazzo Borghese, Rome, 2021/2022 ; Le cose che accadono, organisée par Lido Contemporaneo, Artcurial Italie, Milan, 2022 ; Verde Brillante, organisée par Leonardo Regano, Galleria Antonio Verolino, Modène, 2022 ; Una stanza tutta per sé, organisée par Ilaria Mariotti et Pietro Gaglianò, Galleria Passaggi, Pise, 2022.

Cecchella a également été récompensée par le NEXT Award for Theatre - Regione Lombardia 2016 et par Portfolio Europa, Festival Fotografia Europea 2013. Pour La Triennale Milano CRT Teatro dell’Arte, il a assuré la scénographie de la pièce Mi richordo anchora, 2016. Il est membre fondateur du Teatro Sociale di Gualtieri. Les œuvres de Nicolò Cecchella figurent dans des collections publiques et privées, notamment la Galleria del Cembalo, Palazzo Borghese, Rome ; GAM Turin, Galleria Civica d’Arte Moderna e Contemporanea.

Dans la photo ci-dessous, le plan de l’exposition.

À Milan,
À Milan, "La continuazione degli occhi", une exposition personnelle de Nicolò Cecchella au siège d'Artcurial.


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.