À Milan, une grande exposition sur Frida Kahlo reconstitue les pièces où elle a vécu.


Du 10 octobre 2020 au 28 mars 2021, la Fabbrica del Vapore de Milan accueillera l’exposition Frida Kahlo. Le chaos intérieur, organisée par Antonio Arèvalo, Alejandra Matiz, Milagros Ancheita et Maria Rosso. L’exposition se veut un voyage sensoriel technologique qui plonge le visiteur dans la vie de Frida Kahlo (Coyoacán, 1907 - 1954), en explorant ses dimensions artistiques, humaines et spirituelles. L’idée est de faire entrer le public dans les pièces où la peintre a vécu, de comprendre, à travers ses écrits et la reproduction de ses œuvres, sa poétique et sa relation fondamentale avec Diego Rivera, d’expérimenter, à travers ses vêtements et ses objets, sa vie quotidienne et les éléments de la culture populaire si chère à l’artiste.

La visite commence par une section multimédia avec des images animées et une chronique racontée à travers les dates qui ont marqué les événements personnels et artistiques de la peintre, puis entre dans le vif du sujet avec une reproduction détaillée des trois pièces les plus habitées par Frida à la Casa Azul, la célèbre demeure mexicaine construite dans le style français par Guillermo Kahlo en 1904 et visitée par les touristes et les passionnés du monde entier : la chambre à coucher, l’atelier construit en 1946 au deuxième étage et le jardin. Vient ensuite la section Les couleurs de l’âme, organisée par Alejandra Matiz, directrice de la Fondation Leo Matiz à Bogota, qui présente des portraits photographiques de Frida réalisés par le célèbre photographe colombien Leonet Matiz Espinoza (Aracataca, 1917 - Bogota, 1988). Matiz immortalise Frida dans des espaces quotidiens : le quartier, la maison et le jardin, l’atelier.

À l’étage supérieur, l’exposition se poursuit avec une section consacrée à Diego Rivera (Guanajuato, 1886 - Mexico, 1957) : on y trouve les lettres les plus évocatrices que Frida a écrites à son mari et qui ont été projetées, ainsi qu’une salle consacrée à la culture et à l’art populaires au Mexique, qui ont eu une telle influence sur la vie de Frida, traités sur de grands panneaux graphiques où sont relatés leurs origines, leurs révolutions, leur iconographie et les éléments de leur fabrication : bijoux, céramiques, jouets. Sont exposés des exemples de colliers, boucles d’oreilles, bagues et ornements traditionnels qui embellissaient les vêtements de Frida. La section suivante présente les vêtements traditionnels mexicains qui ont inspiré et influencé les modèles utilisés par Kahlo : jupes larges et colorées, châles et chemisiers, coiffes et colliers.

L’accent mis sur la tradition mexicaine se poursuit avec la section consacrée à certaines des peintures murales les plus connues réalisées par Diego Rivera dans différentes parties du monde : les vingt-sept panneaux muraux qui composent la peinture murale de l’industrie de Détroit (Détroit, 1932), la peinture murale de l’unité panaméricaine (San Francisco, 1940) et Sueño de una tarde dominical en la Alameda Central (Mexico) seront montrés dans leur intégralité et avec quelques détails.

La section “Frida et son double” présente des reproductions en modlight de quinze des autoportraits les plus connus que Frida a peints tout au long de sa carrière artistique, dont Autoportrait au collier (1933), Autoportrait à la tresse (1941), Autoportrait aux singes (1945), La colonne brisée (1944), Le cerf blessé (1946), et Diego et moi (1949). Modlight est une forme particulière de rétroéclairage homogène, dans laquelle chaque peinture, préalablement numérisée, est reproduite sur un film spécial tout en conservant ses dimensions d’origine. Confirmant la grande notoriété mondiale de la peintre mexicaine, l’exposition se poursuit avec une collection de timbres-poste représentant Frida, une collection unique avec des émissions de différents pays. L’exposition comprend également l’œuvre originale de Frida datant de 1938, Piden Aeroplanos y les dan Alas de Petate ("Ils demandent des avions et leur donnent des ailes de paille"), ainsi que six lithographies originales à l’aquarelle de Diego Rivera. Le dernier espace est réservé à la partie ludique de l’exposition : la salle multimédia 10D combine vidéo de très haute résolution, son et effets spéciaux et constitue une expérience sensorielle de réalité augmentée très excitante, adaptée aux jeunes et aux moins jeunes.

L’exposition est produite par Navigare avec la ville de Milan, en collaboration avec le Consulat du Mexique à Milan, la Chambre de commerce italienne au Mexique, la Fondation Leo Matiz, le Banco del Mexico, la Galerie mexicaine Oscar Roman, l’Institut des arts de Détroit et le Museo Estudio Diego Rivera y Frida Kahlo. Pour plus d’informations, veuillez consulter le site web de la Fabbrica del Vapore.

À Milan, une grande exposition sur Frida Kahlo reconstitue les pièces où elle a vécu.
À Milan, une grande exposition sur Frida Kahlo reconstitue les pièces où elle a vécu.


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.