Arborea. Réflexions sur la façon d'habiter le monde : exposition à Seravezza d'œuvres visant à respecter la nature et les arbres


Les Scuderie Granducali de Seravezza accueillent jusqu'au 18 août 2019 l'exposition Arborea. Réflexions sur l'habitation du monde.

Du 20 juillet au 18 août 2019, les Scuderie Granducali du Palazzo Mediceo à Seravezza accueillent la première exposition personnelle de Costantino Paolicchi (Florence, 1948), où sont présentées une quarantaine de peintures dédiées aux arbres et à la nature. Ces dernières sont accompagnées d’une quinzaine de sculptures de Mimmo Biribicchi (Groppoli di Mulazzo, 1947). Les œuvres du sculpteur lunigianais naissent de l’interprétation et de la mise en valeur des pierres naturelles et des restes de vieux troncs et de racines façonnés et polis par le temps et les crues du fleuve Magra.

L’exposition, intitulée Arborea. Riflessioni sull’abitare il mondo (Arborea. Réflexions sur l’habitation du monde ), organisée par Nicola Micieli, vise à faire comprendre le nécessaire respect de la nature. Pour Paolicchi, les arbres sont des créatures sensibles dotées d’une intelligence propre, porteuses d’une identité, d’une mémoire et capables de raconter des histoires merveilleuses.

Le texte d’introduction du catalogue dit : “Il y a un caractère sacré que l’on ressent en présence des arbres, il y a une énergie que les hommes perçoivent depuis la nuit des temps. Et il y a dans chaque plante une beauté archaïque, primordiale. Aucun arbre, comme aucun homme, n’est identique à un autre. Tous ont vécu des expériences similaires mais singulières. Sur l’écorce de chaque tronc, les mousses, les lichens, les blessures du temps, les traces laissées par les parasites, les animaux et les hommes ont tracé une géographie qui peut être déchiffrée, comprise, racontée. Toute la grande littérature mondiale a consacré une attention particulière aux arbres, de même que la peinture qui leur a confié un rôle certainement pas secondaire dans la vision et l’interprétation du monde. Et depuis des millénaires, les arbres accompagnent l’avenir de l’humanité, revêtant dans les différentes cultures des significations profondément sacrées et fournissant de puissants symboles magiques et religieux dont la persistance indique l’importance que les hommes et les femmes de la planète Terre accordent encore au monde végétal : avec les arbres et tous les autres êtres vivants, ils devront mener une rude bataille pour leur survie. Tels sont, en résumé, les sujets, les thèmes qui ont soutenu et guidé mes recherches picturales pendant des années, presque entièrement consacrées à l’arbre”.

À côté des peintures et des sculptures exposées, des réflexions sur l’arbre et la nature, des aphorismes et des déclarations de personnalités connues dans les domaines de la science, de la culture, de l’art, de la littérature et de la politique.

Heures d’ouverture : Tous les jours de 17h à 23h.

Image : Costantino Paolicchi, Le grand hêtre (2019 ; acrylique et mestica synthétique sur panneau, 106 x 63 cm).

Arborea. Réflexions sur la façon d'habiter le monde : exposition à Seravezza d'œuvres visant à respecter la nature et les arbres
Arborea. Réflexions sur la façon d'habiter le monde : exposition à Seravezza d'œuvres visant à respecter la nature et les arbres


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.