Deux œuvres importantes de Véronèse sur le lac Majeur : l'histoire de leur découverte est exposée


En 2014, deux œuvres importantes de Paolo Veronese ont été retrouvées dans une villa du lac Majeur. Aujourd'hui, une exposition à Verbania raconte leur histoire et celle de leur découverte.

Deux œuvres de Paolo Veronese (Paolo Caliari ; Vérone, 1528 - Venise, 1588) sur le lac Majeur. Du 8 juillet 2023 au 25 février 2024, deux œuvres de l’artiste seront en effet exposées à Verbania , au Palazzo Viani Dugnani, dans le cadre de l’exposition Véronèse sur le lac Majeur. Storia di una collezione: l’exposition racontera l’histoire de leur découverte à la Villa San Remigio, propriété du marquis Silvio della Valle di Casanova et de son épouse Sophie Browne.

Le complexe de San Remigio se compose d’un grand jardin en terrasses et d’une villa à deux étages. La mezzanine de la résidence rappelle une demeure seigneuriale du XVIe siècle : les intérieurs, l’ameublement et les œuvres d’art sur les murs sont caractérisés par un goût néo-Renaissance prononcé. En 1977, la villa a été donnée à la région du Piémont et, par la suite, en 2014, la jeune historienne de l’art Cristina Moro a découvert dans la villa deux œuvres à sujet allégorique, attribuées à l’époque à l’école de Véronèse, qui ont ensuite été retracées jusqu’à la main de l’artiste lui-même dans le cadre d’une étude menée à la suite d’un travail scientifique réalisé entre les universités de Milan et de Padoue et impliquant des experts tels que Vittoria Romani, Giovanni Agosti et Jacopo Stoppa.

C’est le point de départ de l’exposition au Museo del Paesaggio de Verbania. Il est possible que les œuvres de Véronèse aient fait partie de la collection Della Valle Casanova Browne au début du XXe siècle : en effet, elles sont souvent mentionnées dans les articles de l’époque avec l’œuvre de Palma il Giovane représentant la bataille de Lépante. Plus tard, au fil du temps, les deux œuvres sont tombées dans l’oubli. Ces deux allégories importantes ont permis de reconstituer une série qui avait été dispersée au fil du temps et qui n’était connue que par des copies. Le Los Angeles County Museum of Art (LACMA) conserve en effet deux autres allégories faisant partie du même groupe, non documentées par des sources et de provenance incertaine, peut-être le vestibule de la Libreria Marciana de Venise. La monumentalité des figures, qui rappelle clairement Michel-Ange, les tons sourds et le goût pour les ruines, très différents de l’architecture palladienne du Véronèse de la maturité, conduisent à les considérer comme des œuvres de jeunesse du Maestro. Les deux toiles de Véronèse représentent l’Allégorie de lasculpture et l’Allégorieavec la sphère armillaire (peut-être de l’astronomie) et peuvent être datées d’environ 1553.

L'allégorie de la sculpture L’Allégorie de la
sculpture
L'allégorie de l'astronomie L’Allégorie de l’
astronomie

Après leur redécouverte, les œuvres ont été envoyées au Centre Venaria Reale pour être restaurées, puis exposées au public de juillet à octobre 2014 au Musée Palladio de Vicence, en même temps que les deux “jumeaux” américains. Les deux œuvres véronaises, point central de l’exposition, sont accompagnées d’une vidéo documentaire sur leur découverte intitulée Diario di una scoperta (Journal d’une découverte ), éditée par Cristina Moro et réalisée par Francesco Clerici, et d’un catalogue approfondi édité par Federica Rabai, directrice du musée, et Stefano Martinella : avec une orientation populaire, le volume racontera au public l’histoire importante de la collection Villa San Remigio, de leurs propriétaires et du ferment culturel vivant sur le lac Majeur entre le 19e et le 20e siècle.

Les contributions révèleront le contexte dans lequel les deux peintures véronaises sont arrivées sur le lac Majeur à l’époque et donc l’importance de ce grand retour en 2023. Un événement spécial sera consacré à la présentation du volume en septembre.

Dix ans après leur découverte, les deux toiles contenant les Allégories de Paolo Véronèse reviendront à Verbania, après avoir voyagé entre Turin, Vicence et Los Angeles. Le documentaire retrace, à travers des sauts temporels, des documents d’archives et des souvenirs personnels, les étapes de cette heureuse découverte, survenue lors des recherches pour la thèse de Cristina Moro en histoire et critique d’art, consacrée à la reconstitution de la collection Della Valle - Casanova, rassemblée entre le XIXe et le XXe siècle dans la Villa San Remigio à Pallanza.

Les étapes du récit sont entrecoupées de documents d’archives et de photographies retraçant l’histoire des collectionneurs, Silvio Della Valle di Casanova et Sophie Browne, et le contexte culturel dans lequel ils se sont installés, dans une demeure de style néo-Renaissance, entourée de personnalités du monde de l’art et de la musique et d’un jardin aménagé dans les moindres détails. Le Museo del Paesaggio a historiquement un lien important avec la Villa San Remigio et le couple Della Valle Casanova : certaines des œuvres les plus significatives de ses collections sont en effet le résultat de donations de la famille, l’une d’entre elles étant le tableau colossal “Alla Vanga” d’Arnaldo Ferraguti. Les œuvres données par la famille au musée constitueront, dans un parcours à travers les salles du piano nobile du Palazzo Viani Dugnani, le fil rouge qui conduira le public, petit à petit, à la découverte des deux grandes allégories et de leur histoire. L’exposition a reçu le patronage de la Direction Générale du Ministère de l’Education, de la Recherche et des Instituts Culturels, de la Région Piémont et de la Ville de Verbania, ainsi que le soutien de la Fondazione Cariplo et de la Fondazione CRT.

Deux œuvres importantes de Véronèse sur le lac Majeur : l'histoire de leur découverte est exposée
Deux œuvres importantes de Véronèse sur le lac Majeur : l'histoire de leur découverte est exposée


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.