Rome, 200 pièces pour raconter l'histoire de la collection archéologique de l'Ecole française de Rome


À Rome, une exposition raconte l'histoire de la collection archéologique de l'École française de Rome à travers quelque deux cents pièces, dont des sculptures, des terres cuites étrusco-latiales, des vases grecs et étrusques.

Du 29 mai au 20 décembre 2024, les espaces d’exposition de la Galerie de la Piazza Navona 62, siège de l’École française de Rome, accueilleront l’exposition Un museo per École : la collezione di antichità dell’École française de Rome dont les commissaires sont les archéologues Christian Mazet et Paolo Tomassini, à l’occasion du 150e anniversaire de l’École. L’exposition est consacrée à la collection archéologique de l’École française de Rome : sont exposés pour la première fois environ deux cents objets, dont des sculptures, des terres cuites étrusques et laténiennes, des vases grecs et étrusques, ainsi que des documents provenant des archives de l’École française de Rome et des inventaires du mobilier du Palais Farnèse.

L’exposition est divisée en cinq sections: la première est consacrée à l’histoire de la collection et du marché des antiquités à la fin du XIXe siècle. À cet effet, des objets représentatifs et des documents d’archives seront présentés, retraçant les liens entre les protagonistes de cette histoire, tels qu’Auguste Geffroy, Jules Ferry, Augusto Castellani et Wolfgang Helbig. La deuxième est consacrée aux premières fouilles menées par l’École française de Rome à Palestrina en 1878, avec une importante collection de terres cuites votives étrusco-latiennes, tandis que la troisième est consacrée à la présentation de sculptures romaines, qui seront exceptionnellement déplacées des salles de réception au deuxième étage du Palais Farnèse. La quatrième section présente la riche collection de vases offerte par Augusto Castellani. Le commerce des antiquités à Rome dans la seconde moitié du XIXe siècle est également analysé, ainsi que la restauration des vases et l’interaction entre les assemblages et les autres faux. Enfin, la cinquième section présente une accumulation d’objets collectés pour la variété des matériaux, où l’abondance et la représentativité archéologique deviennent des outils de formation utiles pour l’étude de la culture matérielle romaine.

Dans le but de créer un dialogue entre le passé de l’École, le présent de l’exposition et le futur de la recherche et de la valorisation, l’exposition est également présentée sous une forme virtuelle, avec des modèles 3D projetés sous forme d’hologrammes, des vidéos sur des écrans et des codes QR donnant accès au catalogue en ligne des objets individuels.

“Nous sommes heureux de présenter au public notre collection d’antiquités, qui témoigne de l’engagement et de la vocation de l’École française de Rome dans le domaine de l’archéologie, de la recherche et de la diffusion des connaissances auprès du grand public”, a déclaré Brigitte Marin, directrice de l’École française de Rome. "Rome s’enrichit ainsi d’une nouvelle référence culturelle pour tous les visiteurs. Après 150 ans, l’exposition répond au souhait du premier directeur de l’institution, Auguste Geffroy, de créer un musée d’antiquités pour former ses membres à la pratique de l’archéologie. La diversité de la collection reflète l’histoire de la pratique des objets archéologiques au sein de l’École française de Rome lors de sa fondation à la fin du XIXe siècle. Composée du produit des fouilles menées par l’institution, d’achats et de dons d’objets, la collection aborde des thèmes variés, témoignant de sa richesse et de son importance.

L’exposition est soutenue par le ministère français de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et l’association Les Amis de l’École française de Rome et est réalisée avec le Réseau des Écoles françaises à l’étranger. Elle sera accompagnée d’une monographie de référence, à paraître à l’automne 2024, qui est la première publication scientifique entièrement consacrée à la collection archéologique de l’École française de Rome. L’ouvrage est dirigé par Christian Mazet et Paolo Tomassini, anciens membres de l’École française de Rome à la section des Antiquités.

Entrée libre.

Pour plus d’informations : https://www.efrome.it/

Horaires d’ouverture : Du lundi au vendredi de 10h à 19h ; le samedi de 10h à 13h.

Image : Vue du sarcophage paléochrétien exposé dans la Loggia du Palais Farnèse. Photo EFR/ Christian Mantuano.

Rome, 200 pièces pour raconter l'histoire de la collection archéologique de l'Ecole française de Rome
Rome, 200 pièces pour raconter l'histoire de la collection archéologique de l'Ecole française de Rome


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.