Toutes les facettes du Brésil de Tarsila do Amaral exposées à Paris


Du 9 octobre 2024 au 2 février 2025, le Musée du Luxembourg à Paris présente l'exposition sur Tarsila do Amaral, grand artiste brésilien du XXe siècle. L'exposition présente quelque 150 œuvres qui racontent l'histoire du modernisme brésilien de l'artiste.

Du 9 octobre 2024 au 2 février 2025, le Musée du Luxembourg à Paris présente l’exposition Tarsila do Amaral. Peindre le Brésil moderne. Il s’agit d’une exposition organisée par le Grand Palais Rmn et le Musée Guggenheim Bilbao, sous le commissariat de Cecilia Braschi. Figure centrale du modernisme brésilien, Tarsila do Amaral (Capivari, 1886 - São Paulo, 1973) est l’une des plus importantes artistes brésiliennes. Depuis les années 1920, elle crée des œuvres originales, puisant dans l’imaginaire indigène d’un pays en constante transformation. Se référant à la pratique indigène du cannibalisme, qui consiste métaphoriquement à “dévorer l’autre” pour en assimiler les qualités, elle décrit la manière dont les Brésiliens ont retravaillé de manière constructive les cultures étrangères et colonisatrices. Le travail de Tarsila do Amaral soulève des questions sociales, identitaires et raciales. Son travail nous invite à repenser les divisions entre la tradition et l’avant-garde, entre les cultures éduquées et populaires, en présentant un Brésil populaire et “authentique”. Bien que Tarsila do Amaral soit largement reconnue, les expositions qui lui sont consacrées à l’étranger sont encore rares. Cette première rétrospective en France, réunissant quelque 150 œuvres, vise à combler cette lacune.

Couvrant la production de l’artiste dans les années 1920, liée au modernisme brésilien, au mouvement “Pau-Brasil” (1924-1925) et au mouvement “Anthropophagie” (1928-1929), la rétrospective présente des paysages aux couleurs vives et aux lignes acérées, alternant avec des visions oniriques, mystérieuses et fascinantes. La dimension politique de Tarsila apparaît dans les œuvres des années 1930, caractérisées par un fort réalisme. Le gigantisme onirique des années 1940, la géométrie presque abstraite de certaines compositions et la manière dont l’artiste a renouvelé sa production jusqu’aux années 1960 confirment en revanche une œuvre ancrée dans la culture de son temps, originale et prête à se renouveler. L’exposition présente également le Catalogue de l’exposition, publié par GrandPalaisRmn Éditions, 2024.

Tarsila do Amaral, Cartão-postal (1929 ; huile sur toile, 127,5 x 142,5 cm ; Rio de Janeiro, collection privée) © Tarsila do Amaral Licenciamento e Empreendimentos S.A.
Tarsila do Amaral, Cartão-postal (1929 ; huile sur toile, 127,5 x 142,5 cm ; Rio de Janeiro, Collection privée) © Tarsila do Amaral Licenciamento e Empreendimentos S.A.

Informations pratiques

Prix d’entrée : Adultes 14,00 € ; Réduits 10,00 €.

Horaires : Tous les jours de 10h30 à 19h - Ouverture en soirée tous les lundis jusqu’à 22h

Toutes les facettes du Brésil de Tarsila do Amaral exposées à Paris
Toutes les facettes du Brésil de Tarsila do Amaral exposées à Paris


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.