Une exposition à Milan sur les femmes dans l'art du 20e siècle


La femme dans sa beauté quotidienne est au centre de l'exposition I tempi delle donne. Dans la belle peinture du XXe siècle, sous la direction d'Antonio D'Amico, qui se tiendra dans la salle d'exposition du Centre culturel de Milan du 9 au 23 mars 2024.

La femme dans sa beauté quotidienne : tel est le thème de l’exposition I tempi delle donne. Dans la belle peinture du XXe siècle, sous la direction d’Antonio D’Amico, qui sera accueillie dans la salle d’exposition du Centre culturel de Milan du 9 au 23 mars 2024.

Promue et réalisée par l’Organizzazione Flangini, avec la collaboration du CMC Centro Culturale di Milano, de l’Associazione Culturale Giuseppe e Gina Flangini et de Culturalmente&Musicalmente, l’exposition propose une sélection d’œuvres de certains des artistes les plus significatifs du XXe siècle qui ont poursuivi les idéaux et la technique de la “belle peinture”, en livrant des chefs-d’œuvre d’art ancrés dans la réalité, dans lesquels les femmes sont représentées dans les différents moments de l’existence.

L’inauguration, prévue le vendredi 8 mars 2024 à 17 heures, se fera en présence du conservateur Antonio D’Amico, directeur du musée Bagatti Valsecchi, de Giorgio Appolonia, essayiste et spécialiste de l’opéra italien, collaborateur de la Radio suisse italienne, et de la soprano Jae Hee Kim, qui chantera des extraits d’opéras.

Il est possible d’admirer un parcours sur la figure féminine représentée selon les canons esthétiques d’artistes appartenant à différents tempéraments culturels, à travers 50 œuvres, dont des peintures et des sculptures, provenant de collections publiques et privées. Cette occasion permet de dévoiler des œuvres conservées dans des collections privées difficilement accessibles au public, générant un réseau de chefs-d’œuvre qui forment l’identité historico-artistique d’un siècle consacré aux valeurs civiles et morales, grâce à ses protagonistes, parfois considérés comme secondaires ou mineurs parce qu’éloignés des courants et des langages à la mode. Les collections qui composent cette exposition représentent une manière de maintenir vivante la mémoire de ces artistes, puisque l’association Flangini, la collection Boccalatte et lesarchives Mascarini, entre autres, sont les gardiennes d’une vaste production de grande qualité, tout comme des galeries telles que Studiolo Fine Art, Palmieri et Faraci Arte.

“Les femmes, écrit le commissaire Antonio D’Amico, ont toujours été la muse des peintres, qui ont représenté leurs qualités et leurs désirs, exaltant leurs silences ou leurs peurs, leurs espoirs et leurs tristesses ; Les implications sensorielles d’un transport émotionnel extraordinaire, résultant en une belle peinture ancrée dans la réalité qui exalte de temps en temps des visions fascinantes d’innocence et de séduction, avec l’élan romantique ou réaliste qui convient à chaque peintre.”

“Dans l’histoire de l’art italien, surtout si l’on considère les expériences figuratives entre le début du siècle et les années 1970, de nombreux artistes se sont tenus à l’écart des modes du moment et des langages des courants reconnus par la critique. De nombreux artistes sont restés fidèles à une belle peinture aux racines anciennes, nourrissant une vision du monde très éloignée du conceptualisme. Parmi les thèmes chers à ces artistes figure celui de la femme, une figure qui, plus que toute autre, connaît les plaisirs et les souffrances de la vie quotidienne. On peut admirer des œuvres d’une grande intensité psychologique et émotionnelle qui représentent l’univers féminin dans différentes poses ou simplement en l’imaginant en train de rêver, capturant les aspects d’une âme parfois mystérieuse, souvent séduisante et fragile ou en même temps forte, la peignant dans les différentes saisons de la vie, de la jeunesse à la vieillesse, dans la fatigue de savoir vivre ou déjà projetée vers des conquêtes sociales, mais toujours consciente de sa propre féminité et de sa propre beauté”.

Artistes de l’exposition :Lina Arpesani, Evangelina Alciati, Giuseppe Amisani, Carlo Bellesia, Alfredo Beltrame, Ettore Beraldini, Pietro Anacleto Boccalatte, Luigi Bracchi, Remo Brindisi, Anselmo Bucci, Massimo Campigli, Felice Casorati, Bruno Cassinari, Giorgio de Chirico, Giuseppe Flangini, Claudia Formica, Renato Guttuso, Giovanni Lentini, Giuseppe Mascarini, Enrico Mazzolani, Francesco Messina, Cesare Monti, Giulio Vito Musitelli, Bernardino Palazzi, Piero Persicalli, Ortensia Pietrasanta, Guido Trentini, Carlo Vitale, Gina Zandavalli.

Moments de rencontre :

Visites guidées pour les écoles de tous niveaux : 3474533449

Visites pour les malvoyants : sur rendez-vous uniquement 3474533449. Des lentilles spéciales sont fournies.

Pour toute information, veuillez envoyer un courriel à associazione.flangini@gmail.com.

Photo : Piero Persicalli, Portrait d’une jeune fille (vers 1907 ; craie sur papier, 35x45 cm). En concession de Studiolo Milano.

Une exposition à Milan sur les femmes dans l'art du 20e siècle
Une exposition à Milan sur les femmes dans l'art du 20e siècle


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.