Une exposition célébrant le centenaire de Luigi Rossi à Rancate


Luigi Rossi, l'un des plus grands peintres suisses de la fin du XIXe siècle, est le protagoniste d'une exposition organisée à la Pinacothèque de Züst, à Rancate, à l'occasion du centenaire de sa mort. Des chefs-d'œuvre provenant de musées suisses et italiens ainsi que de collections privées sont exposés.

À l’occasion du centenaire de Luigi Rossi (Cassarate, 1853 - Tesserete, 1923), la Pinacothèque Cantonale Giovanni Züst de Rancate présente une exposition rétrospective où, à côté de chefs-d’œuvre connus de l’artiste tessinois aux multiples facettes, provenant de prestigieux musées suisses(MASI de Lugano, Musée dArt et d’Histoire de Ginevra, Collezioni della Confederazione) et italiens(GAM - Galleria d’Arte Moderna di Milano, Galleria Civica d’Arte Moderna e Contemporanea di Torino), des œuvres conservées dans des collections privées, dont certaines sont réapparues récemment, sont exposées.

Il s’agit d’une occasion précieuse d’approfondir l’enquête historiographique et critique que le Züst mène sur un artiste que l’on peut définir à juste titre comme “européen”. Européen non seulement parce qu’il a vécu entre l’Italie, la Suisse et la France, Paris surtout, mais parce qu’il a élaboré, d’une manière tout à fait originale, la nouveauté qui déferlait sur l’Europe en matière d’art. Il a appliqué ses acquis à la peinture et à l’illustration, en utilisant également la photographie.

Ce qui l’a rendu populaire sur tout le continent, ce sont surtout ses illustrations de quelques-uns des plus grands best-sellers de la fin du XIXe siècle, des différentes éditions de Tartarin d’Alphonse Daudet - dont un grand portrait est exposé pour la première fois - à Notre-Dame de Paris de Victor Hugo, en passant par Madame Chrysanthème de Pierre Loti et les Pastorales de Longo Sofista, illustrées avec son ami Luigi Conconi. Les Demi-Vierges de Prévost, publiées en 1900, représentent son dernier engagement dans la grande industrie éditoriale parisienne et internationale.

Un illustrateur à succès mais aussi - et surtout - un grand peintre, dont l’œuvre est au centre de l’exposition tessinoise. Les œuvres réunies au Züst - peintures et aquarelles - permettent de suivre l’évolution de sa peinture du réalisme au symbolisme et à l’Art nouveau, moments qu’il a interprétés de manière sincère et originale. Un parcours qui le mène de la peinture de genre aux portraits et aux paysages.

Luigi Rossi, Gentianella (1908 ; huile sur toile, 104 x 74 cm ; Tesserete, Casa Museo Luigi Rossi)
Luigi Rossi, Gentianella (1908 ; huile sur toile, 104 x 74 cm ; Tesserete, Casa Museo Luigi Rossi)
Luigi Rossi, Premiers rayons (1900-1905 ; huile sur toile, 101 x 144 cm ; Tesserete, Casa Museo Luigi Rossi) Luigi Rossi,
Premiers rayons (1900-1905 ; huile sur toile, 101 x 144 cm ; Tesserete, Casa Museo Luigi Rossi)
Luigi Rossi, Il canto dell'aurora (1912 ; huile sur toile, 125,7 x 187,5 cm ; Lugano, Museo d'Arte della Svizzera Italiana)
Luigi Ros
si,
Le chant de l’aube (1912 ; huile sur toile, 125,7 x 187,5 cm ; Lugano, Museo d’Arte della Svizzera Italiana)

L’exposition, organisée par Matteo Bianchi, auteur du catalogue raisonné de l’œuvre de Luigi Rossi, directeur de la Casa Museo de Capriasca et arrière-petit-fils de l’artiste, conclut un cycle d’expositions que la directrice de la Pinacothèque de Züst, Mariangela Agliati Ruggia, en collaboration avec Alessandra Brambilla, a réservé à l’œuvre de Rossi.

Le catalogue, publié par Pagine d’Arte, accompagné d’un lexique original de Matteo Bianchi, comprend des essais critiques de Cristina Brazzola, sur la présence de Luigi Rossi dans les collections de la ville de Lugano, Elisabetta Chiodini(Il giovane Luigi Rossi : sulla via del vero tra genere e paesaggio), Franz Müller(L’opera di Luigi Rossi nel contesto dell’arte svizzera) et Sergio Rebora (“Guardare con gli occhi della mente”. Luigi Rossi et le symbolisme) et la reproduction d’environ 80 œuvres, se terminant par une riche section documentaire. L’appareil, mis à jour pour l’occasion, est édité par Miriam Notari de la Casa Museo Luigi Rossi de Tesserete.

L’exposition et le livre consacrés au centenaire de la mort de Luigi Rossi bénéficient du précieux soutien de la Banque Cornèr de Lugano, qui possède un important noyau d’œuvres de l’artiste et qui est à l’origine du catalogue raisonné publié en 2000, et de la Fondation Lucchini de Lugano.

À côté de l’essentiel des peintures, l’accent est mis sur l’activité fructueuse d’illustration de livres de Luigi Rossi à Paris. Cet aspect permet de lire l’œuvre de l’artiste à travers l’utilisation des différentes techniques du dessin, de l’aquarelle et de la photographie. L’étude de l’engagement social et didactique de l’éducateur démocratique qu’était Luigi Rossi au début du XXe siècle, à l’Umanitaria de Milan et dans les écoles de dessin du canton du Tessin, fait également partie de l’exposition.

Pour plus d’informations, visitez le site officiel de la Galerie cantonale d’art Giovanni Züst.

Une exposition célébrant le centenaire de Luigi Rossi à Rancate
Une exposition célébrant le centenaire de Luigi Rossi à Rancate


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.