France, à seulement 30 ans, devient directrice d'un grand musée accueillant 80 000 visiteurs


Devenir directrice d'un musée de 80 000 visiteurs à seulement 30 ans : en France, Éléonore Peretti, née en 1990, est la nouvelle directrice du MusVerre à Sars-Poteries.

Devenir directeur d’un musée de 80 000 visiteurs à seulement trente ans : c’est possible en France. C’est le cas à Sars-Poteries, petite commune de 1 500 habitants du département du Nord (à quelques kilomètres de la frontière belge), où s’est développée entre le XIXe et le XXe siècle l’une des industries verrières les plus florissantes du pays, qui survit aujourd’hui sous la forme d’une production artisanale plus limitée. La ville abrite le Musée du Verre, l’un des plus importants de France, qui attire chaque année près de 80 000 visiteurs : 800 pièces de bousillé, une tradition typique de Sars-Poteries (il s’agit d’œuvres réalisées à partir de fragments de verre), produites entre 1801 et 1937, 2 000 pièces de production semi-industrielle et 750 œuvres verrières contemporaines. Le musée, fondé en 1967 par Louis Mériaux, a connu une véritable révolution en 2016 en changeant de site, déménageant dans un bâtiment d’une surface de 3 400 mètres carrés, dont 1 000 sont réservés à l’exposition, et qui a coûté 14,9 millions d’euros à l’État, qui a financé les travaux.

Le musée du Verre a désormais une nouvelle directrice, toute jeune : il s’agit d’Éléonore Peretti, née en 1990, originaire de Bourgogne. Depuis juillet 2019, elle assurait l’intérim de la codirection du MusVerre avec Laurence Thibaut-Matton, et elle en prend désormais elle-même la direction. Son parcours a été très rapide : elle s’est formée à l’Université Lumière de Lyon, où elle a obtenu une licence d’histoire de l’art en 2011, puis s’est spécialisée dans la conservation, la culture et le patrimoine à l’Institut “ Denis Diderot ” de l’Université de Bourgogne à Dijon (c’est un institut spécialisé dans l’enseignement supérieur des métiers de la culture). L’expérience professionnelle d’Éléonore Peretti a commencé en 2012 par un stage aux Musées de Sens, puis une autre période au Musée de la Vie Bourguignonne à Dijon, après quoi elle a acquis une première expérience importante à la Maison Familiale d’Henri Matisse à Bohain-en-Vermandois, la maison où Henri Matisse a passé son enfance, qui est devenue un musée en 2008 : Éléonore Peretti en devient la directrice à seulement 23 ans, de 2013 à 2017, date de son passage au MusVerre, où elle occupe le poste de responsable du service des publics avant d’accéder à la codirection par intérim.

Éléonore Peretti a déclaré au Journal des Arts que l’un de ses objectifs sera d’agrandir les espaces du musée pour permettre davantage d’activités impliquant des artistes contemporains et des artisans du verre en herbe. Cependant, la nouvelle directrice est également consciente que sa nomination intervient à un moment très délicat, puisque les musées sont également fermés en France en raison de l’urgence Covid-19. “Depuis plusieurs mois, la situation sanitaire nous oblige à nous adapter complètement. Nous devons garder cet esprit créatif et continuer à nous adresser directement à nos publics”.

Sur la photo : Éléonore Peretti

France, à seulement 30 ans, devient directrice d'un grand musée accueillant 80 000 visiteurs
France, à seulement 30 ans, devient directrice d'un grand musée accueillant 80 000 visiteurs


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.