Milan, la Gallerie d'Italia présente de nouvelles œuvres du 20e siècle, de Fontana à Vedova en passant par Burri.


À partir du 30 juin, la Gallerie d'Italia, située sur la Piazza Scala, rouvre ses collections permanentes au public. Une nouvelle sélection d'œuvres du 20e siècle y sera exposée.

À partir du mardi 30 juin, la Gallerie d’Italia, située sur la Piazza Scala à Milan, rouvrira au public la collection permanente Da Canova a Boccioni et la section Cantiere del ’900, sous la direction de Francesco Tedeschi, avec une nouvelle sélection d’œuvres de la collection Intesa Sanpaolo.

Da Canova a Boccioni présente 198 œuvres du XIXe siècle, principalement de la région lombarde, provenant des collections d’art de la Fondazione Cariplo et d’Intesa Sanpaolo. Partant du néoclassicisme, documenté par les bas-reliefs de Canova, l’exposition atteint le seuil du XXe siècle avec les toiles pré-futuristes de Boccioni, en passant par un siècle de peinture italienne représenté par les tableaux historiques de Hayez, les batailles du Risorgimento, les vues et les paysages, les scènes de genre et les chefs-d’œuvre du Symbolisme.

Cantiere del ’900, une section inaugurée en 2012 et renouvelée en 2015, est le projet dédié à l’enrichissement de la collection d’œuvres des XXe et XXIe siècles d’ Intesa Sanpaolo. Plus de 3 000 œuvres provenant des nombreuses institutions bancaires qui ont fusionné au sein du groupe, à commencer par la Banca Commerciale Italiana, dont le palais de la Piazza della Scala était le siège. Les collections se concentrent en particulier sur la production et les protagonistes de l’après-guerre.

La nouvelle sélection d’œuvres du Cantiere del ’900 se concentre sur les chefs-d’œuvre de l’art des années 1950 à 1980. Elle comprend des sculptures de Carrino, Staccioli, Pascali, Fontana, Cavaliere et Colla dans le hall central. Dans les salles annexes, à côté d’œuvres de Fontana, Burri, Vedova, Afro, Dorazio, Schifano et Manzoni, sont exposées des œuvres exprimant les recherches formelles de l’époque.

En outre, en juillet et en août, dans le cadre de Cantiere del ’900, la Sala delle Colonne accueillera un approfondissement temporaire des œuvres de la collection d’Intesa Sanpaolo sur l’art nucléaire, un mouvement né à Milan en 1950 pour “ démolir tous les ismes ” après les événements tragiques de la Seconde Guerre mondiale et surtout les effets dévastateurs de la bombe atomique sur Hiroshima et Nagasaki.

Pour plus d’informations : www.gallerieditalia.com

Heures d’ouverture : Du mardi au dimanche de 11 h à 19 h. Fermé le lundi.

Billets : Plein tarif 5 euros, tarif réduit 3 euros.

Image : Emilio Vedova, Spazio inquieto T.1 (1957 ; Intesa Sanpaolo Collection)

Milan, la Gallerie d'Italia présente de nouvelles œuvres du 20e siècle, de Fontana à Vedova en passant par Burri.
Milan, la Gallerie d'Italia présente de nouvelles œuvres du 20e siècle, de Fontana à Vedova en passant par Burri.


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.