Pompéi : un visiteur restitue un objet après cinquante ans avec une note d'excuse


Cinquante ans plus tard, un visiteur anonyme renvoie par la poste un fragment d'objet au parc archéologique de Pompéi, accompagné d'un mot d'excuse.

Après cinquante ans, un artefact est restitué au Parc archéologique de Pompéi: il s’agit d’un fragment d’antesissa représentant le visage d’une femme, habituellement placé comme élément décoratif sur les toits des domus antiques. Après toutes ces années, le visiteur, repentant d’avoir emporté le fragment chez lui, l’a renvoyé par courrier anonyme à la Surintendance archéologique de Pompéi, accompagné d’une note d’excuse: “Il y a cinquante ans, j’ai enlevé ce fragment d’un bâtiment. J’en ai honte et je le rends à son propriétaire. Je m’en excuse”.

Ce fragment, d’une dizaine de centimètres, est le dernier cas en date de visiteurs qui rapportent au site archéologique, après des années, des “souvenirs” particuliers. En fait, il semblerait qu’ils reviennent par courrier presque chaque semaine, selon le directeur du parc archéologique de Pompéi, Massimo Osanna.

Pompéi : un visiteur restitue un objet après cinquante ans avec une note d'excuse
Pompéi : un visiteur restitue un objet après cinquante ans avec une note d'excuse


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.