Découverte "érotique" exceptionnelle à Pompéi, la fresque de Léda et du cygne refait surface


Une découverte exceptionnelle émerge des fouilles de Regio V à Pompéi : une fresque représentant Léda et le cygne.

Les fouilles en cours dans la Regio V de Pompéi continuent de réserver d’agréables surprises : après des découvertes telles que le squelette d’un homme, l’inscription avec la date d’octobre 79 ap, lafresque de Priape et le Domus des Dauphins, une fresque au sujet érotique a été réapparue ces derniers jours. Elle représente Léda et le cygne, une représentation du récit mythologique dans lequel Zeus, transformé en cygne, est descendu parmi les mortels pour s’unir à Léda, l’épouse de Tyndare, roi de Sparte. De la double étreinte, d’abord avec Zeus puis avec Tindare, naîtraient, sortant des œufs, les jumeaux Castor et Pollux (les Dioscures), Hélène (future épouse de Ménélas, roi de Sparte et cause de la guerre de Troie) et Clytemnestre, future épouse (et meurtrière) d’Agamemnon, roi d’Argos et frère de Ménélas. La fresque a été découverte lors de la stabilisation et du reprofilage des fronts de fouille, dans un réduit (c’est-à-dire une chambre à coucher) d’une maison située le long de la Via del Vesuvio.

La pièce contenant la peinture est située à côté d’un couloir d’entrée où la fresque de Priape susmentionnée, semblable à celle de la maison voisine des Vettii, avait déjà été identifiée. À Pompéi, l’épisode de Léda et du Cygne jouit d’une certaine popularité, puisqu’il est attesté dans plusieurs domus, avec des iconographies différentes (la femme est généralement debout, et non assise comme dans la nouvelle fresque, et dans certains cas le moment de l’union charnelle n’est pas représenté). Parmi les différentes représentations, on trouve celles du Cithariste, de Vénus dans une coquille, de la Reine Marguerite, du Méléagre, des Capitales colorés ou d’Ariane, de la Chasse antique, de Fabius Rufus, de la Fontaine de l’Amour, et peut-être aussi dans les maisons de L. Rapinasius Optatus et des Cupidons d’or. Le mythe de Léda et du cygne apparaît également sur des fresques détachées d’Herculanum et de Villa Ariadne in Stabia, aujourd’hui conservées au Musée archéologique national de Naples, et, confirmant la popularité du sujet, sur un miroir en argent provenant du trésor de Boscoreale, aujourd’hui conservé au Louvre.

Sur la photo : la fresque redécouverte. Ph. Crédit Cesare Abbate

Découverte
Découverte "érotique" exceptionnelle à Pompéi, la fresque de Léda et du cygne refait surface


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.