Ferrare, une exposition consacrée à Filippo De Pisis au Padiglione d'Arte Contemporanea


Une exposition sur Filippo De Pisis est prévue à Ferrare au Padiglione d'Arte Contemporanea, du 22 décembre 2018 au 2 juin 2019.

À l’occasion des travaux de réaménagement du Palazzo Massari, siège des Galeries d’art moderne et contemporain de Ferrare, les Galeries elles-mêmes et la Fondation Ferrara Arte organisent, du 22 décembre 2018 au 2 juin 2019, une exposition thématique consacrée à l’œuvre de Filippo De Pisis (Ferrare, 1896 - Brugherio, 1956) et intitulée De Pisis. La poésie du moment: un riche corpus d’œuvres conservées au Musée d’art moderne et contemporain “Filippo De Pisis” (également au Palazzo Massari) qui, pour ne pas être cachées aux yeux du public pendant les travaux au Palazzo Massari, seront les protagonistes de l’exposition aménagée dans les espaces du Pavillon d’art contemporain.

À la suite de recherches menées dans les archives Raimondi conservées à l’université de Bologne, l’exposition présente une sélection de lettres, de cartes postales et de textes autographes que De Pisis a envoyés, entre les années 1920 et 1950, à un ami fraternel, l’écrivain et critique bolognais Giuseppe Raimondi. Cette documentation privée et fascinante offre un contexte sans précédent à la reconstruction chronologique de la carrière du peintre. La capacité de De Pisis à exprimer l’âme de la nature, des objets, des personnes et des lieux (avant tout Ferrare comme un lointain enchantement métaphysique) s’appuie sur la littérature, son moyen d’expression préféré dans sa jeunesse pour filtrer la réalité environnante. Un mode d’expression ancré dans son imaginaire qui n’a pas cessé même lorsque, entre son apprentissage à Rome et son installation à Paris au printemps 1925, il est passé définitivement à la peinture. La Nature morte au martin-pêcheur (1925), où le thème pascolien de la mémoire est admirablement représenté, est un exemple de ce lien. Tandis que dans les atmosphères mystérieuses et suspendues des Oignons de Socrate et des “natures mortes marines”, peintes entre 1927 et 1932, le poète-peintre reconsidère son rapport personnel avec la métaphysique de De Chirico, qu’il a rencontré à Ferrare en 1915.

Dans les années de maturité, il devient prépondérant pour De Pisis de transcrire sur la toile des émotions pures face à l’objet de la représentation. Ainsi, les suggestions figuratives saisies dans les recoins de la métropole française deviennent des vues urbaines(La Coupole, 1928) ou des natures mortes de conception originale(I pesci marci, 1928). Mais il y a aussi des œuvres méditées dans la tranquillité de l’atelier comme le Gladiolus fulminatus (1930) et d’un lyrisme émouvant comme Le Lièvre (1933). Deux sections thématiques se croisent dans le parcours chronologique. La première s’articule autour de la beauté éphébique, thème sans cesse transposé au crayon ou au pinceau sur les feuilles d’un riche “journal d’images”. L’autre propose un dialogue inédit entre quelques belles natures mortes de De Pisis et de rares natures mortes de Giovanni Boldini: un passage de témoin symbolique entre deux générations et deux visions éloignées de la peinture. L’activité artistique de De Pisis s’achève avec les œuvres brutes et pâles datant de son hospitalisation à la clinique de Villa Fiorita(La rosa nella bottiglia, 1950 ; Le pere - Villa Fiorita, 1953), un environnement idéalement suggéré dans l’espace clos et blanc de la dernière salle de l’étage supérieur pour souligner la dimension isolée et mélancolique de la dernière partie de sa vie.

L’exposition est ouverte du mardi au dimanche de 9h30 à 13h et de 15h à 18h. Billets : plein tarif € 4,00, réduit € 2,00 (jeunes de 18 à 30 ans avec YoungCard, plus de 65 ans, étudiants universitaires, groupes d’au moins 15 personnes, détenteurs d’un billet d’entrée à l’exposition du Palazzo dei Diamanti, catégories particulières, enseignants avec carte d’identité), gratuit pour les moins de 18 ans, les groupes scolaires, les personnes handicapées et leurs accompagnateurs, les guides touristiques et les journalistes avec carte d’identité, catégories particulières. Pour des raisons de sécurité, l’exposition n’est que partiellement accessible aux personnes handicapées. Renseignements et réservations au 0532 244949, à l’adresse diamanti@comune.fe.it, et sur le site www.palazzodiamanti.it.

Photo : Filippo De Pisis, I pesci marci (1928 ; huile sur carton, 53,5 x 63,5 cm ; Ferrara, Museo d’Arte Moderna e Contemporanea"Filippo de Pisis". Donation Franca Fenga Malabotta).

Ferrare, une exposition consacrée à Filippo De Pisis au Padiglione d'Arte Contemporanea
Ferrare, une exposition consacrée à Filippo De Pisis au Padiglione d'Arte Contemporanea


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.