Modène, le Guercino volé en 2014 prêt à rentrer chez lui. Restauration presque terminée


Modène, la restauration du tableau de Guercino volé en 2014 dans l'église de San Vincenzo est presque terminée. L'œuvre est prête à retourner chez elle.

La restauration de la Madone avec les saints Jean l’Évangéliste et Grégoire le Merveilleux, le chef-d’œuvre de Guercino (Giovanni Francesco Barbieri ; Cento, 1591 - Bologne, 1666) peint entre 1629 et 1630 qui avait été volé en 2014 dans l’église San Vincenzo de Modène, est sur le point de s’achever. Les traces de l’œuvre ont été perdues pendant trois ans : elle a été retrouvée en février 2017 à Casablanca, au Maroc, mais entre-temps la toile avait subi d’importants dommages, affectant 30% de sa surface. Retournée en Italie en juillet 2017, la peinture a subi une inévitable restauration quelques semaines plus tard, dirigée par Maria Grazia Gattari de la Surintendance de Bologne, Modène, Reggio Emilia et Ferrare(Finestre sull’Arte avait réalisé pour l’occasion une longue interview dans laquelle les dommages et les interventions étaient expliqués en détail).

L’annonce de la fin imminente des travaux de restauration (qui s’achèveront en avril) a été faite ce matin par le procureur Lucia Musti, en compagnie du maire de Modène Giancarlo Muzzarelli et du colonel Stefano Nencioni et du major Giuseppe De Gori des carabiniers de l’unité de protection des biens culturels. Mais avant de retourner à l’église de San Vincenzo, le tableau sera exposé à Rome, du 3 mai au 4 juillet 2019, dans le cadre d’une exposition célébrant le 50e anniversaire du Nucleo Tutela Patrimonio Culturale. L’exposition aura lieu au Quirinale et l’œuvre de Guercino en sera la “vedette”.

Entre-temps, l’auteur du vol avoué, Mustapha Tahir, 34 ans, a été condamné à deux ans de prison avec sursis, la sentence ayant été prononcée en février à la suite d’un accord de plaidoyer. Tahir a été inculpé de vol aggravé en association de malfaiteurs : il est toutefois inconcevable que l’homme ait agi complètement seul. Il reste donc des détails à éclaircir, mais le résultat le plus important, la découverte de l’œuvre d’art, a été atteint : le tableau peut maintenant retourner à l’église de San Vincenzo en excellent état.

Satisfaction de tous : le procureur Musti a exprimé les sentiments de la ville, se déclarant fier du fait que l’œuvre, avant de retourner à Modène, passera par le Quirinal, tandis que le diocèse de Modène a affirmé qu’enfin, après l’exposition à Rome, l’œuvre pourra revenir et être à nouveau visible par tous.

Image : Guercino, Vierge à l’enfant avec les saints Jean l’Évangéliste et Grégoire le Merveilleux, détail (1629-1630 ; huile sur toile, 293 x 184,5 cm ; Modène, San Vincenzo)

Modène, le Guercino volé en 2014 prêt à rentrer chez lui. Restauration presque terminée
Modène, le Guercino volé en 2014 prêt à rentrer chez lui. Restauration presque terminée


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.