L'art au cinéma en 2024 de Nexo Digital : Klimt, Hopper, les Egyptiens avec Jeremy Irons


La nouvelle saison de Great Art at the Movies de Nexo Digital débute en janvier. Cette année, nous verrons des documentaires sur Gustav Klimt, sur Edward Hopper et sur les Égyptiens, ce dernier avec une narration de Jeremy Irons.

Le mois de janvier marque le début de la nouvelle saison du Grand Art au Cinéma de Nexo Digital , qui proposera cette année un voyage des anciens Égyptiens aux paysages solitaires d’Edward Hopper, en passant par les ors de Klimt.

La saison s’ouvrira les 30 et 31 janvier avec Le Baiser de Klimt, le docu-film réalisé par Ali Ray qui étudie l’histoire, la sensualité, les matériaux éblouissants et les mystères de l’une des peintures les plus évocatrices, les plus connues et les plus reproduites au monde. Peinte à Vienne vers 1908, cette œuvre est l’un des chefs-d’œuvre de Klimt, un artiste controversé qui a dominé la scène artistique de son époque. Né à Baumgarten, alors dans la banlieue de Vienne, d’un père orfèvre et d’une mère passionnée d’opéra, Gustav Klimt, chef de file de la Sécession viennoise, était un artiste capable de créer de nouveaux mondes décadents qui fusionnaient la sensualité et la mythologie antique avec la modernité la plus radicale. Nombre de ses tableaux mettent en scène la beauté et le mystère du corps féminin, et sa “période dorée” en particulier se caractérise par une méthode de travail unique qui lui permettait d’appliquer une très fine feuille d’or naturel sur la toile. C’est de cette technique raffinée que sont nées certaines de ses œuvres les plus célèbres, dont le symbole intemporel de la beauté et de l’expression artistique, le fameux Baiser. Le film entre dans les détails de l’or, des motifs décoratifs, du symbolisme et de l’érotisme et pose également la question suivante : comment le Baiser est-il devenu si célèbre ? Comment est-il devenu, entre autres, une icône pop et l’affiche la plus populaire accrochée aux murs des dortoirs d’étudiants de Pékin à Boston ? Une étude approfondie de la peinture nous emmènera dans les rues de l’extraordinaire Vienne du début du siècle, lorsqu’un nouveau monde se heurtait à l’ancien et que la modernité voyait le jour pour la première fois. Le docu-film est produit par Phil Grabsky avec Exhibition on Screen.

Le baiser de Klimt
Le baiser de Klimt

Le deuxième événement aura lieu les 12 et 13 mars avec Men and Gods. Le meraviglie del Museo Egizio (Les merveilles du musée égyptien), produit par 3D Produzioni, Nexo Digital et Sky en collaboration avec le musée égyptien, à l’occasion du bicentenaire de sa fondation. Réalisé par Michele Mally, qui a coécrit le scénario avec Matteo Moneta, le film bénéficie de la participation extraordinaire de Jeremy Irons, lauréat d’un Oscar, qui guide les spectateurs dans un voyage à la découverte des trésors de l’une des civilisations les plus fascinantes de l’histoire ancienne. Avec plus d’un million de visiteurs en 2023, le musée égyptien est le cinquième musée le plus visité en Italie et le plus ancien au monde consacré à la civilisation égyptienne antique. Il y a 40 000 pièces à Turin, dont 12 000 sont exposées sur les quatre étages du musée. Sphinx, statues colossales, minuscules amulettes, sarcophages racontent près de 4 000 ans d’histoire ancienne. Parmi les pièces mondialement connues figurent le Papyrus des rois, connu à l’étranger sous le nom de Liste des rois de Turin, la seule liste parvenue jusqu’à nous reconstituant la succession des pharaons, écrite à la main sur papyrus, ou le Papyrus des mines, l’une des plus anciennes cartes géographiques connues. Il y a aussi des sculptures comme la statue du prêtre Anen, la statue de Ramsès II, celle de la soi-disant Isis copte, ainsi que le riche mobilier funéraire de Kha, surintendant de la construction des tombes des pharaons, qui, avec son épouse Merit, sera l’un des protagonistes de toute l’histoire. Les découvertes, les études scientifiques et les coulisses du musée sont racontées non seulement par la présidente Evelina Christillin et le directeur Christian Greco, mais aussi par certains conservateurs du musée et de nombreux autres experts internationaux.

Hommes et dieux. Les merveilles du musée égyptien
Des hommes et des dieux. Les merveilles du Musée égyptien

La saison se terminera les 9 et 10 avril avec Hopper. An American Love Story, consacré à l’un des symboles de l’art américain. L’Amérique d’ Edward Hopper est une Amérique populaire, silencieuse et mystérieuse, capable d’influencer des peintres comme Rothko et Banksy, des cinéastes comme Alfred Hitchcock et David Lynch, mais aussi des photographes et des musiciens. Mais qui était vraiment cet artiste réfléchi et ce maître conteur ? Et comment un illustrateur en difficulté né dans le nord de l’État de New York est-il parvenu à créer autant de chefs-d’œuvre qui s’adressent aussi bien aux gens ordinaires qu’aux experts ? Le documentaire, réalisé par Phil Grabsky, examine en profondeur l’art de Hopper, sa vie et ses relations personnelles, depuis ses débuts jusqu’à sa relation avec sa femme Jo, qui a abandonné sa carrière artistique prometteuse pour devenir son manager. Et encore le succès de ses toiles, la personnalité énigmatique derrière le pinceau, la capacité d’enquêter sur la solitude comme personne avant lui n’avait pu le faire, à tel point que même des décennies plus tard, il dialogue avec ceux qui, à l’époque de Covid, se sont retrouvés reclus, seuls, isolés. À l’aide d’interviews d’experts et de lectures de journaux intimes, et grâce à un aperçu surprenant de sa vie quotidienne, Hopper. An American Love Story reconstitue l’histoire de l’artiste et, comme le titre l’indique, vise à entraîner le public dans une histoire d’amour toute américaine : l’amour pour l’architecture et les paysages ouverts et parfois désolés des États-Unis, mais aussi l’amour tendre et passionné pour Jo, sa partenaire de vie déterminée. Produit par Phil Grabsky avec Exhibition on Screen.

Hopper. Une histoire d'amour américaine
Hopper. Une histoire d’amour américaine

Le Grand Art au Cinéma est un projet original et exclusif de Nexo Digital. Pour 2024, La Grande Arte al Cinema est distribuée en exclusivité en Italie par Nexo Digital avec les partenaires médias Radio Capital, Sky Arte, MYmovies.it et en collaboration avec Abbonamento Musei.

L'art au cinéma en 2024 de Nexo Digital : Klimt, Hopper, les Egyptiens avec Jeremy Irons
L'art au cinéma en 2024 de Nexo Digital : Klimt, Hopper, les Egyptiens avec Jeremy Irons


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.