Parme, Mercanteinfiera, une exposition d'antiquités, d'antiquités modernes et d'objets de collection, est de retour. Avec quatre événements collatéraux


Mercanteinfiera, le salon international dédié aux antiquités, aux antiquités modernes et aux objets de collection, revient à la Fiere di Parma du 1er au 9 octobre 2022. Pas moins de quatre événements collatéraux sont prévus pour cette 41e édition.

Du 1er au 9 octobre 2022, Mercanteinfiera, le traditionnel rendez-vous dédié auxantiquités, aux antiquités modernes et aux objets de collection, sera de retour à Fiere di Parma. Après le grand succès de l’édition de printemps, qui a enregistré plus de 51 000 visiteurs et un nombre croissant d’opérateurs du secteur, l’exposition internationale propose son édition d’automne avec plus d ’un millier d’exposants de tous les marchés d’antiquités européens pour l’un des événements les plus importants du secteur à l’échelle européenne. Une véritable ville d’antiquités sur plus de 40 000 mètres carrés, où les différents stands présentent leurs œuvres: objets iconiques du design, mode vintage, bijoux anciens et bien d’autres choses encore.

Comme toujours, ce sera l’occasion de choisir parmi des milliers de pièces de styles différents, de vérifier les tendances du marché, de découvrir de nouvelles chaînes de collectionneurs, mais aussi de passer un agréable séjour dans la ville de Parme. Mercanteinfiera s’adresse aussi bien aux visiteurs à la recherche d’un achat curieux ou important, mais aussi unique, qu’aux collectionneurs, designers, experts et amateurs de photographie, ainsi qu’aux architectes à la recherche de matériaux de toutes les époques et de tous les styles.

Outre les stands des exposants, cette 41e édition propose également des expositions parallèles, au nombre de quatre.

Des éclairs de génie. Alessandro Volta, précurseur de la durabilité

Les collectionneurs s’intéressent de plus en plus aux reliques et aux témoignages du monde scientifique. Cette tendance récente inspire également cette exposition de collectionneurs. Les nombreux objets exposés racontent l’histoire du rêve visionnaire et abstrait du célèbre physicien, chimiste, inventeur et académicien de Côme, Alessandro Giuseppe Antonio Anastasio Volta (Côme, 1745-1827), inventeur du premier générateur électrique jamais réalisé: la batterie, l’invention la plus connue de celui qui a également découvert le gaz méthane. De nombreuses pièces rares sont exposées, dont une lithographie du publiciste et illustrateur Marcello Dudovich représentant un moment de l’exposition internationale de 1899 où Volta a été célébré. En 1799, le scientifique approfondit les études de Luigi Galvani (Bologne, 1737-1798), qui travaillait sur l’électricité depuis des années, et créa ce que l’on appelle la pile voltaïque. Sont également exposés des exemplaires anciens de la pile à disques de zinc et de cuivre: elle se composait d’un support en bois placé verticalement sur une base circulaire, de plusieurs petits disques de cuivre et de zinc, d’un chiffon imbibé d’une solution acide composée d’eau et d’acide sulfurique et de deux fils de cuivre. Le Musée de la Soie de Côme, la Soierie Paolo Carcano, la Fondation de la Soierie, l’Association des anciens élèves de la Soierie de Côme, les Musées civiques de Côme, le Musée Casartelli, le Lycée classique et scientifique Alessandro Volta, la Fondation Alessandro Volta et la Société scénique du Théâtre social de Côme ont collaboré à l’exposition collatérale.

Exposition collatérale: Éclairs de génie
Exposition collatérale: Éclairs de génie

Du dessin à l’archive. Les originaux de la collection Fontana

Cette exposition collatérale a été réalisée en collaboration avec le CSAC, le Centre d’études et d’archives de la communication de l’université de Parme, et sera installée dans le pavillon 7, en collaboration avec Art Parma Fair. Une sélection de dessins parmi les plus de 6 000 figurines conservées dans les archives pour documenter la créativité des trois célèbres protagonistes de la couture italienne: les sœurs Fontana. L’histoire commence entre 1911 et 1915, à la naissance de Zoe, Micol et Giovanna Fontana. Toutes trois commencent à travailler comme couturières dès leur plus jeune âge, exerçant le même métier que leur mère Amabile. Elles font rapidement preuve d’une habileté hors du commun, si bien que Zoe, l’aînée des trois sœurs, s’installe à Rome en 1936 pour travailler dans l’atelier du tailleur Zecca. Le succès est immédiat et la grande percée se produit lorsque la diva Linda Christian choisit leur robe pour son mariage avec l’acteur Tyron Power, qui a lieu à Rome le 28 janvier 1949. Cet événement médiatique place les sœurs au cœur de la jet-set internationale, à tel point qu’en 1953, elles sont invitées à la Maison Blanche pour représenter l’Italie lors de la conférence La Moda nel Mondo. Au cours des décennies suivantes, elles ont habillé des personnalités telles que Marella Agnelli, Jackie Kennedy et Ava Gardner et leur travail a toujours été reconnu, jusqu’à ce qu’elles vendent la marque et l’entreprise à un groupe financier italien en 1992.

Exposition parallèle: Fontana Sisters Collection
Exposition collatérale: Collection des sœurs Fontana

Les casse-cou des routes blanches. Nuvolari, Varzi, Campari et autres héros à la Cuneo-Colle della Maddalena

Après le succès rencontré auprès du public à la foire MIA, l’exposition photographique de la maison horlogère suisse Eberhard & Co. arrive à Parme. Dans le pavillon 4, sous la direction de l’expert horloger Giosuè Boetto Cohen, l’exposition présente une sélection d’images provenant des archives du photographe piémontais Adriano Scoffone (1891-1980) qui a immortalisé le défi automobile Cuneo-Colle della Maddalena en 1925, 1926, 1927 et 1930. Les protagonistes de ces clichés sont les pilotes représentés dans des contre-braquages spectaculaires, des échappées dans les lignes droites et des dérapages sur les chemins de terre poussiéreux.

Exposition collatérale: Ces casse-cou des routes blanches
Exposition collatérale: Ces casse-cou des routes blanches

Numéro 8. Collection des Foires de Parme. Huit œuvres pour une nouvelle collection d’art

L’exposition collatérale, qui se tient dans le hall 4, présente les photographies de Camilla Borghese, Laetitia Ky, Maddalena Barletta, Regina Anzenberger, Santi Caleca et Gianpiero Fanuli, qui font partie de la collection privée récemment constituée par Fiere di Parma(en cours d’élaboration). Fiere di Parma a en effet prévu un fonds de 20 000 euros pour l’achat des œuvres, sélectionnées à l’occasion de MIA FAIR par une commission composée de Fabio Castelli et de représentants du CSAC - Centre d’études et d’archives de la communication de l’Université de Parme (Francesca Zanella, Lucia Miodini, Cristina Casero).

Exposition collatérale: Numéro 8
Exposition collatérale: Numéro 8

Mercanteinfiera ouvre ses portes tous les jours du 1er au 9 octobre 2022 à la Fiere di Parma, de 10 à 19 heures.

Pour plus d’informations, consultez le site https://www.mercanteinfiera.it/

Parme, Mercanteinfiera, une exposition d'antiquités, d'antiquités modernes et d'objets de collection, est de retour. Avec quatre événements collatéraux
Parme, Mercanteinfiera, une exposition d'antiquités, d'antiquités modernes et d'objets de collection, est de retour. Avec quatre événements collatéraux


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.