Scripta Festival, le festival d'art en mots de Florence, est de retour. Voici le programme de 2021


Du 7 au 23 octobre, Florence accueillera la cinquième édition du festival Scripta, le festival de l'art des mots, avec de nombreux événements et ateliers dans la ville. Voici le programme.

L’édition 2021 du festival Scripta débute à Florence. L’arte a parole (L’art en paroles), un festival réalisé par l’Associazione Scripta, sous la direction artistique de Pietro Gaglianò, qui se déroulera dans différents lieux de la ville, s’ouvrira le 7 octobre et proposera divers événements jusqu’au 23 octobre. Le festival en est à sa cinquième édition, dont le sous-titre est Forte movimento (Mouvement fort), pour évoquer la puissance tellurique de l’art qui part d’origines qui ne sont pas toujours visibles et compréhensibles : une force capable de se propager et d’atteindre tout le monde, même les publics éloignés des épicentres de la culture. Un mouvement suffisamment fort pour solliciter des visions alternatives et déclencher des processus de transformation. Au cœur du festival se trouve la culture artistique contemporaine, avec un accent particulier sur le débat critique, l’histoire des idées et la relation avec les études sociales.

Le programme du festival Scripta comprend la présentation de livres d’artistes et de volumes sur la greffe entre l’art et d’autres disciplines, avec la participation des auteurs en conversation avec des universitaires ou des journalistes. Il y a aussi des expositions, des récitals, des concerts et des activités pédagogiques qui se dérouleront dans les différents lieux du festival. Le festival Scripta 2021 se déroule grâce à la contribution de la Fondazione CR Firenze et de la librairie Brac, en partenariat avec la Fondazione Architetti Firenze et en collaboration avec ARCI Firenze, la Fondazione Peccioliper, la Villa Romana Firenze, sous le patronage de la municipalité de Florence.

L’inauguration a lieu le 7 octobre à la Libreria Brac de Florence, où Scripta a vu le jour il y a 10 ans, avec l’installation La storia spécialement créée par l’artiste Vittorio Corsini (1956), visible pendant tout le mois d’octobre. Artiste orienté vers des thèmes sociaux qu’il explore avec différents langages, Corsini se concentre sur l’esthétique de la vie, de l’appartenance et de la complexité culturelle des lieux et des communautés. Dans ses œuvres, le mot en tant que phonème, support et forme revient souvent. Et le mot est au centre de cette intervention, rappelant certaines œuvres de l’artiste ici proposées dans une nouvelle interprétation où l’architecture se décline dans un dialogue intime avec le public.

Neuf rendez-vous avec des critiques d’art, des artistes, des universitaires et des journalistes suivront du vendredi 8 au dimanche 10 octobre à la Palazzina Reale de Santa Maria Novella, siège de la Fondazione Architetti di Firenze. Avec sa vue ouverte sur les voies ferrées, avec le “fort mouvement” des trains et des passagers, et parce qu’elle est le centre névralgique de la ville, ouverte et accessible, la Palazzina Reale symbolise le caractère de l’art contemporain, un carrefour de langages, de signes et de significations.

Le programme de cette année explore également la relation entre l’art et les mots des écrivains, à travers une sélection de volumes mettant en scène des narrateurs et des poètes des dernières générations : de la présence de l’écrivain Laura Pugno, auteur d’un des textes contenus dans le volume Voci de Vittorio Corsini (publié par Gli Ori et réalisé par la Fondation Peccioliper), au recueil Editoriale, commandé et édité par Luca Lo Pinto et publié par Humboldt, jusqu’au texte de Claudio Giunta qui accompagne le festival en retraçant l’histoire de l’usine FIAT en Union soviétique sur le fil de la mémoire, dans le voyage photographique de Giovanna Silva dans la ville russe de Togliatti (Togliatti, Humboldt). Les pratiques théâtrales et de performance feront également l’objet d’une grande attention, avec Teresa Macrì et ses Slittamenti della performance (Postmedia Books), un outil indispensable pour comprendre le plus controversé des langages artistiques, et Roberta Ferraresi qui a édité la publication célébrant le 50e anniversaire du plus important festival italien consacré aux arts de la scène : Santarcangelo 50 Festival (Corraini).

Le travail culturel, les pratiques collectives et la complexité d’un monde toujours en “fort mouvement” trouvent une voix dans les essais de Lucilla Meloni(Le ragioni del gruppo. Un percorso tra gruppi, collettivi, sigle, comunità nell’arte in Italia dal 1945 al 2000, Postmedia Books), Vincenzo Estremo(Teoria del lavoro reputazionale. Saggio sul capitalismo artistico, Milieu Edizioni) et le projet éditorial de a.titolo (COMP(H)OST - Immaginari Interspecie, Nero) qui rassemble des contributions faisant autorité sur une approche théorique interdisciplinaire et interspécifique. Fabio Ciaravella clôturera les trois jours à la Palazzina Reale avec Atlas of Shame. Una seduta psicoanalitica collettiva per l’architettura europea (LetteraVentidue), un événement réalisé en collaboration avec la Fondation des Architectes.

Le festival Scripta se poursuivra les week-ends suivants dans deux Case del Popolo de la région de Florence (SMS di Peretola et CdP Il Progresso), en donnant une continuité à l’inspiration qui a caractérisé l’édition 2020 et en consolidant la collaboration avec Arci Firenze. Outre les présentations de livres, la Case del Popolo accueillera des interventions artistiques et des ateliers ouverts au public. Le 16 octobre au cercle SMS de Peretola, la metteuse en scène et actrice Chiara Lagani présentera La mia battaglia (Einaudi), un texte écrit à quatre mains avec Elio Germano. Le 23 octobre, au CdP Il Progresso, le festival s’achèvera avec l’artiste Fausto Gilberti, auteur d’une série de volumes illustrés à succès, publiés par Corraini et consacrés à la vie des grands noms de l’art contemporain, le dernier en date étant Keith Haring. Grâce à la collaboration avec Arci Firenze et les maisons Case del Popolo impliquées, le programme des 16 et 23 comprend deux spectacles en direct en soirée.

Forte movimento propose également un riche programme d’ateliers. Le samedi 9, dans la Sala Spiga de la Palazzina Reale, revient la Scuola di Santa Rosa, le projet de Francesco Lauretta et Luigi Presicce, un symposium de dessin ouvert à tous, pas de maîtres sans élèves. Du 9 au 16 octobre, au SMS de Peretola, l’artiste Fargo animera un atelier de cyanotypie et réalisera une peinture murale qui sera présentée au public le 16 octobre ; tandis que les 22 et 23 octobre, au CdP Il Progresso, l’artiste Fausto Gilberti animera un atelier d’illustration. Enfin, confirmant l’implication directe des artistes qui a toujours caractérisé le festival, la conception graphique de cette année est à nouveau réalisée par les artistes Matteo Coluccia et Stefano Giuri. La collaboration avec la Fondation des Architectes se traduit également par la présence de Reading Room, une installation conçue par Itinerant Office, dans le cadre du festival New Generations - “New Urban Challenges”, un outil itinérant destiné à fournir un type d’espace innovant pour exposer et apprécier des livres et d’autres produits éditoriaux. Tous les événements sont gratuits et conformes au COVID-19. Pour participer à l’école Santa Rosa et aux ateliers de Fargo et Fausto Gilberti, écrivez à scriptafestival@gmail.com.

Sur la photo : la Palazzina Reale de Santa Maria Novella.

PROGRAMME Jeudi 7 - Librairie de Brac 18h00 Vittorio Corsini, présentation de l’œuvre “La storia”, un projet in situ pour la librairie de Brac Vendredi 8 - Palazzina Reale di Santa Maria Novella 5.30 - Vittorio Corsini, Voci, Gli Ori 2021, conférencier Laura Pugno 18.30 - Teresa Macrì, Slittamenti della performance, Postmedia Books 2020 - introduit par Alessandro Iachino 19.30 - Vincenzo Estremo, Teoria del lavoro reputazionale. Saggio sul capitalismo artistico, Milieu Edizioni 2020, présenté par Francesco D’Isa Samedi 9 - Palazzina Reale di Santa Maria Novella 16.00 - Scuola di Santa Rosa, avec Francesco Lauretta et Luigi Presicce 17.30 - Luca Lo Pinto, edited by, Editoriale, Humboldt Books 2021, présenté par Daria Filardo 18.30 - a.titolo, édité par, COMP(H)OST - Immaginari Interspecie, Nero 2021, avec Francesca Comisso et Luisa Perlo, introduit par Pietro Gaglianò 19.30 - Claudio Giunta / Giovanna Silva, Togliatti. La fabbrica della Fiat, Humboldt Books 2020, présenté par Stefano Fabbri Dimanche 10 - Palazzina Reale di Santa Maria Novella 17.30 - Lucilla Meloni, Le ragioni del gruppo. Un percorso tra gruppi, collettivi, sigle, comunità nell’arte in Italia dal 1945 al 2000, Postmedia Books 2020, introduit par Laura Lombardi 18.30 - Roberta Ferraresi, a cura di, Santarcangelo 50 Festival, Corraini 2021, introduit par Pietro Gaglianò 19.30 - Fabio Ciaravella, édité par, Atlas of Shame. a collective psychoanalytic session for European architecture, LetteraVentidue 2020, introduit par Silvia Moretti et Colomba Pecchioli Samedi 16 - Società di Mutuo Soccorso di Peretola 18.00 - Présentation du projet réalisé par Fargo 18.30 - Elio Germano / Chiara Lagani, La mia battaglia, Einaudi 2021, avec Chiara Lagani, présenté par Rodolfo Sacchettini 21.00 - Concert organisé par Arci Firenze Samedi 23 - Casa del Popolo “il Progresso” 18.30 - Fausto Gilberti, Keith Haring, Corraini 2021, présenté par Pietro Gaglianò 21.00 - Spectacle organisé par Circolo “Il Progresso”

Scripta Festival, le festival d'art en mots de Florence, est de retour. Voici le programme de 2021
Scripta Festival, le festival d'art en mots de Florence, est de retour. Voici le programme de 2021


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.