Des œuvres de Capogrossi, Perilli, Barnils et Pijuan arrivent au CAMeC à La Spezia


L'exposition "Alfabeto segnico. Barnils, Capogrossi, Perilli, Pijuan", qui étudie le signe dans l'œuvre de ces quatre grands artistes.

Au CAMeC de La Spezia, la nouvelle exposition Alfabeto segnico. Sergi Barnils, Giuseppe Capogrossi, Achille Perilli, Joan Hernández Pijuan, qui s’arrête dans la ville ligure après avoir reçu d’excellents échos à Milan, à la Fondazione Stelline. L’exposition se propose d’étudier l’utilisation du signe dans les œuvres des quatre grands artistes, deux Italiens, Giuseppe Capogrossi (Rome, 1900 - 1972) et Achille Perilli (Rome, 1927), et deux Catalans, Sergi Barnils (Bata, 1954) et Joan Hernández Pijuan (Barcelone, 1931 - 2005). Les quatre artistes sont liés par l’utilisation d’éléments constants (des signes, en fait) combinés, déclinés, agrégés de manière toujours changeante, avec des résultats originaux et des motivations différentes, mais à l’intérieur desquels des bases communes peuvent être tracées.

En particulier, Capogrossi utilise un motif de base, une sorte de trident, qui se développe dans un processus qui passe par différentes combinaisons, Perilli utilise le signe pour retrouver les origines de la figuration, pour Pijuan, en revanche, le signe est une sorte d’entité autonome qui nous permet de redécouvrir les archétypes de la réalité, et enfin pour Barnils, le signe donne vie à une écriture pleine de références symboliques. L’exposition, dont le commissaire est Alberto Fiz, entend rendre compte de ces quatre expériences significatives.

“L’exposition, lit-on dans la présentation, nous permet d’étudier un processus linguistique en évolution continue qui se développe au fil du temps. Le signe, en effet, est l’objet d’une rencontre qui renouvelle son propre destin en raison de sa capacité à absorber le moi et à le mettre en relation avec la communauté. Mais il ne se limite pas à cela : c’est une forme de récit participatif qui transmet la part privée du rituel sans imposer un détachement entre le sujet et l’objet ; en même temps, il apparaît comme une zone de liberté inconditionnelle capable d’adhérer au sentiment des choses”.

L’exposition se tient du 5 novembre 2017 au 7 janvier 2018. Heures d’ouverture : tous les jours sauf le lundi de 11 h à 18 h. Fermé le jour de Noël et le jour de l’An. Entrée avec le billet CAMeC : 5 euros plein tarif, 4 euros réduit pour les groupes (7-25 personnes), les enfants et les jeunes de 6 à 18 ans, les Amis des Musées, les professeurs des écoles, les étudiants italiens et étrangers, les étudiants de troisième cycle et les doctorants en archéologie, patrimoine culturel et académies des beaux-arts, plus de 65 ans, handicapés et handicapés civils, conventionnés. Prix spécial réduit de 3,50 € pour les groupes scolaires extérieurs à la municipalité. Gratuit pour les handicapés, les enfants de moins de 6 ans, les accompagnateurs, les guides touristiques de la province de La Spezia, les écoliers et les enseignants de la commune de La Spezia, les étudiants du campus universitaire de La Spezia, la carte jeune de la commune de La Spezia, les donateurs et leurs invités, les membres de l’ICOM, les journalistes. Formule familiale : 11 euros pour les parents, plus deux euros pour chaque enfant. 12 euros le ticket cumulatif pour la visite des musées municipaux (5 musées, valable 72 heures).

Des œuvres de Capogrossi, Perilli, Barnils et Pijuan arrivent au CAMeC à La Spezia
Des œuvres de Capogrossi, Perilli, Barnils et Pijuan arrivent au CAMeC à La Spezia


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.