La galerie Shazar accueille l'exposition personnelle "Sunrise" du Kazakh Andreas Steinbrecher


Du 15 mars au 15 mai, la galerie Shazar présente l'exposition Alba d'Andreas Steinbrecher. La première exposition personnelle de l'artiste kazakh à Naples offre la possibilité de s'immerger dans des toiles aux formes indéfinies, des paysages irréels, peuplés de créatures solitaires et d'éléments qui accompagnent l'observateur dans un voyage aliénant.

Du 15 mars au 15 mai, la galerie Shazar présente l’exposition Alba d’Andreas Steinbrecher (Chelikemir, Kazakhstan, 1984) sous la direction de Valeria Shaefer. La première exposition personnelle de l’artiste kazakh à Naples offre l’opportunité de se plonger dans des toiles aux formes indéfinies, des paysages irréels, peuplés de créatures solitaires et d’éléments qui accompagnent l’observateur dans un voyage aliénant. Dans les espaces de Via Pasquale Scura, le parcours de l’exposition se développe à travers des peintures aux formes inhabituelles qui, placées côte à côte, explorent des récits complexes et dont les compositions deviennent des fenêtres sur des univers intérieurs. Les expériences de l’artiste semblent l’emmener sur les traces de différentes époques de l’art, entre citations et contrastes visuels, Steinbrecher atteint et ajoute des significations contemporaines constantes jusqu’à ce qu’il parvienne à un langage très personnel.

Dans la pratique artistique de Steinbrecher, ce qui attire immédiatement l’attention, c’est l’idée très personnelle de relier des formes sur la toile comme des modules pour former de nouvelles compositions plus vastes : les œuvres Rast de 2023 et Rast II de 2024 en sont un exemple. L’autonomie n’est plus la condition première d’une image, mais plutôt le potentiel d’un cosmos visuel hétérogène qui laisse place à une narration, une émotion ou une réflexion sur sa propre corporéité. L’artiste conçoit ses peintures comme des parties qui s’assemblent dans un processus mutable pour créer une composition.

“Andreas Steinbrecher, écrit Marina Sammeck, incorpore régulièrement des vues de paysages idylliques dans ses tableaux, rappelant les lieux de nostalgie de Caspar David Friedrich. En explorant la peinture de paysage, l’un des motifs les plus authentiques de l’histoire de l’art classique, Andreas Steinbrecher associe les traditions picturales existantes à l’idée du paysage en tant que structure incarnée dans laquelle les frontières entre l’intérieur et l’extérieur, l’homme et l’environnement se confondent. Les images parlent également d’une nature dont nous nous éloignons de plus en plus, figés dans des peintures iconiques, des bobines et des emoji à couper le souffle”.

Andreas Steinbrecher(Chelikemir - Kazakhstan - 1984) vit et travaille à Düsseldorf, où il a étudié à l’Académie des beaux-arts. Il a participé à plusieurs expositions individuelles et collectives, principalement en Allemagne, et a remporté de nombreux prix.

Pour plus d’informations, veuillez consulter le site officiel de la Shazar Gallery.

Photo : Andreas Steinbrecher, RAST

La galerie Shazar accueille l'exposition personnelle
La galerie Shazar accueille l'exposition personnelle "Sunrise" du Kazakh Andreas Steinbrecher


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.