Bruxelles, les Musées Royaux changent le titre d'une œuvre de Rubens : suppression du mot "moro".


Afin d'être plus inclusifs, les Musées Royaux de Bruxelles ont modifié le titre d'une célèbre œuvre de Rubens : de "Quatre études de la tête d'un Maure", le mot "Maure" a été supprimé.

Depuis le 10 février, une célèbre œuvre de Pieter Paul Rubens conservée aux Musées Royaux des Beaux-Arts de Bruxelles a changé de nom. Il s’agit des Quatre études de la tête d’un Maure, une huile sur toile datant d’environ 1614-1616 achetée par le musée en 1890. L’œuvre, écrit l’historien d’art Joost Vander Auwera dans un catalogue du musée, est “une esquisse à l’huile vivante, représentant la tête d’un homme dans quatre poses différentes” et est sans aucun doute l’une des œuvres les plus populaires de Rubens aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, si ce n’est l’ensemble de son œuvre. [La maîtrise de la technique picturale, rapide, virtuose et rythmée, est ici évidente. Le sujet, si humain, dépourvu de toute mythologie compliquée ou de thèmes religieux, séduit d’emblée“. Devant cette œuvre, ”certains sont fascinés par l’exotisme d’un homme venu d’un pays lointain et rendu si expressif, d’autres sont conquis par la dignité d’un membre de la population souvent discriminé, d’autres encore se sentent encouragés ou consolés par ce visage empreint d’une joie de vivre simple et manifeste“. Rubens lui-même aurait sans doute été quelque peu surpris par l’enthousiasme suscité par ce petit chef-d’œuvre”.

Des études de ce type étaient utilisées pour des compositions plus importantes (on retrouve d’ailleurs la même tête dans une Adoration des Mages). Cependant, les Musées Royaux ont manifestement estimé que le mot “mori” dans le titre était excessivement discriminatoire. Et dire qu’il y a même des instituts qui conservent des gravures de la même œuvre et qui utilisent encore le titre sous lequel l’œuvre a été acquise en 1890 : Têtes de nègres, qui aux Musées des Beaux-Arts avait duré jusqu’en 2007 avant de recevoir son nom actuel, qui va maintenant subir un nouveau changement. Ainsi, le mot “Maure” sera supprimé et le tableau sera rebaptisé simplement Quatre études de tête, pour couper tout lien avec l’époque de son acquisition : en 1890, en effet, le Congo était une colonie belge et les “nègres”, comme on les appelait alors, étaient systématiquement soumis à de violents sévices de la part des colons belges en Afrique.

Dans le cadre de la campagne Musée en questions lancée à l’automne 2021, les Musées Royaux des Beaux-Arts ont en effet manifesté leur intention de participer au débat sur les questions de société actuelles. Ainsi, à partir du 10 février et jusqu’au 30 juillet, l’œuvre bénéficiera d’une exposition spéciale pour expliquer les raisons du changement de titre. Les titres des œuvres d’art sont remis en question dans les musées du monde entier“, expliquent-ils depuis Bruxelles, ”la responsabilité des musées d’être inclusifs et non discriminatoires s’est accrue à la suite de mouvements sociaux tels que Me Too ou Black Lives Matter“. L’œuvre de Rubens dans cette salle, renommée pour la deuxième fois après 2007, est un exemple typique de la manière dont un titre peut rappeler au public une expérience coloniale douloureuse. Les Musées royaux partagent les réactions du public et souhaitent s’engager dans une politique d’inclusion, basée sur des faits et des contextes historiques, et contribuer ainsi à un débat scientifiquement fondé”.

Photo : Pieter Paul Rubens, Quatre études d’une tête (vers 1614-1616 ; huile sur toile, 66 x 51 cm ; Bruxelles, Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique)

Bruxelles, les Musées Royaux changent le titre d'une œuvre de Rubens : suppression du mot
Bruxelles, les Musées Royaux changent le titre d'une œuvre de Rubens : suppression du mot "moro".


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.