Adieux controversés pour les deux anciens sous-secrétaires à la culture Orrico et Bonaccorsi


Les deux anciennes sous-secrétaires à la culture, Anna Laura Orrico et Lorenza Bonaccorsi, cèdent la place à Lucia Borgonzoni et se plaignent que leurs partis n'ont pas maintenu la présidence sur la culture et le tourisme.

C’est un adieu controversé que celui des deux anciennes sous-secrétaires à la culture, Anna Laura Orrico (Mouvement 5 étoiles) et Lorenza Bonaccorsi (PD), qui cèdent leur poste à Lucia Borgonzoni (Lega), qui, contrairement à ses deux collègues, occupera seule cette fonction. Ce que Orrico et Bonaccorsi contestent à leurs partis respectifs, c’est d’avoir abandonné une garnison fondamentale sur la culture et le tourisme (comme on le sait, la Ligue a également obtenu le ministère du Tourisme nouvellement créé, qui sera confié à Massimo Garavaglia.

Les deux anciens sous-secrétaires confient leurs réflexions à leurs pages Facebook respectives. Orrico, après les remerciements d’usage, écrit : “Je regrette seulement que le Mouvement ait décidé d’abandonner une garnison importante au ministère de la Culture. Je reste en effet convaincu que la culture est la véritable clé pour imaginer et construire un développement durable pour notre pays : c’est pourquoi je ne cesserai de me préoccuper des entreprises qui naissent dans ce secteur, de ses professionnels et des opportunités de renaissance à travers une politique sérieuse de valorisation de nos villages, de notre ADN. La politique, celle avec un grand P, se construit jour après jour avec cette humilité qui génère ensuite les meilleurs résultats. J’espère, à ma petite échelle, avoir donné un bon exemple de la manière dont il faut comprendre la politique”.

Dans la même veine, Bonaccorsi est plus laconique qu’Orrico : “Ces mois ont été très durs”, attaque-t-il dans son billet. “Le secteur du tourisme, le plus touché par la crise provoquée par ce virus, a vécu, vit et vivra encore des mois très durs. J’y ai mis tous les efforts et l’expertise que je pouvais. Sans jamais me ménager. J’ai eu l’honneur de travailler pour mon pays dans une des périodes les plus difficiles depuis l’après-guerre. Certaines choses ont marché, d’autres moins, d’autres encore auraient pu être mieux faites. Comme toujours. Pour moi, il s’agissait d’un engagement total, comme j’ai toujours abordé les choses dans ma vie. Je remercie tous ceux qui ont travaillé avec moi, Marco Paccione, Andrea, Marina, Luca, Iolanda, Piera, Arnaldo, Tobia, ainsi que toute la Direction du Tourisme pour le travail accompli dans des conditions très difficiles. Merci au ministre Franceschini, avec qui ce fut un honneur de travailler, mais surtout une expérience merveilleuse. Je souhaite bon travail au nouveau ministre. Merci également à tous les opérateurs du secteur pour les messages d’estime en ces heures. Je regrette que mon parti n’ait pas reconnu le secteur du tourisme comme un élément stratégique et caractéristique du redémarrage. Mais c’est un problème qui vient de loin et c’est une autre affaire”.

Sur la photo : Orrico (à gauche) et Bonaccorsi (à droite).

Adieux controversés pour les deux anciens sous-secrétaires à la culture Orrico et Bonaccorsi
Adieux controversés pour les deux anciens sous-secrétaires à la culture Orrico et Bonaccorsi


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.