Exportation de biens culturels : ce que prévoit la réforme qui sera votée au Sénat dans quelques jours


Réforme de l'exportation des biens culturels : ce que prévoient les nouvelles règles qui seront votées au Sénat dans quelques jours.

Le Ddl 2085, le projet de ’loi annuelle pour le marché et la concurrence’ plus connu sous le nom de ddl concurrence, sera voté au Sénat dans quelques jours (on parle de début mai). La ddl intéresse le monde du patrimoine culturel car elle contient un article (l’article 68) qui modifiera le Code du patrimoine culturel dans le domaine de la circulation des biens.

Que prévoit la réforme ? Actuellement, les œuvres de plus de 50 ans doivent être évaluées par les bureaux d’exportation de la Surintendance compétente avant d’obtenir le certificat de libre circulation (la Surintendance a en effet le pouvoir de s’opposer à la sortie du bien de l’Italie lorsqu’il est considéré comme ayant une valeur exceptionnelle au sein de notre patrimoine). Avec la réforme, le seuil passe de 50 à 70 ans : cela signifie que les œuvres produites entre 1947 et 1967 (par des artistes tels que Lucio Fontana, Carlo Carrà, Giorgio Morandi, Renato Guttuso, Giorgio De Chirico) ne seront plus soumises à l’examen du bureau d’exportation de la Soprintendenza.

En outre, en ce qui concerne la valeur marchande des biens, un seuil maximal de 13 500 euros est introduit : en dessous de cette valeur estimée, les œuvres pourront circuler librement (un citoyen souhaitant faire circuler un bien dont la valeur estimée est inférieure à 13 500 euros devra simplement présenter une auto-certification. Les bureaux de la surintendance pourront effectuer des contrôles ponctuels sur ces auto-certifications afin de s’assurer que les œuvres ne sont pas sous-évaluées).

La réglementation a suscité de nombreux débats. Les partisans de cette réglementation estiment qu’elle permettra à l’Italie de s’adapter à ce qui se passe dans le reste de l’Europe et qu’elle ne portera pas atteinte aux intérêts de la protection. Les opposants, quant à eux, estiment que la réforme facilitera l’exportation d’œuvres importantes. Au cours des prochains jours, Finestre sull’Arte proposera deux entretiens avec deux historiens de l’art aux positions opposées, afin d’explorer les questions débattues à ce stade.

Photo : Palazzo Madama, siège du Sénat. Crédit photo

Exportation de biens culturels : ce que prévoit la réforme qui sera votée au Sénat dans quelques jours
Exportation de biens culturels : ce que prévoit la réforme qui sera votée au Sénat dans quelques jours


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.