Que voir dans les îles Éoliennes. 10 étapes à ne pas manquer


Îles Éoliennes, que voir: un voyage en 10 étapes dans la nature, les musées et les villages.

Les îles Éoliennes sont une merveille de la nature qui émerge puissamment des eaux de la Méditerranée. Situées au nord-est de la Sicile, les îles Éoliennes - Lipari, Vulcano, Salina, Stromboli, Filicudi, Alicudi et Panarea- offrent un spectacle unique: la force incessante de l’eau, du feu et de l’air a façonné non seulement les côtes et les pentes, mais aussi le caractère de leurs habitants. Les îles Éoliennes sont un témoignage extraordinaire de la façon dont les volcans peuvent conduire à la naissance et à l’évolution des îles. Aujourd’hui encore, l’activité volcanique influence non seulement le paysage, mais aussi la vie quotidienne de ceux qui vivent ici ou qui s’y rendent pour un voyage inoubliable. Les éruptions continues du Stromboli sont un spectacle évocateur qui illumine les nuits des îles Éoliennes de ses traînées enflammées, mais c’est l’ensemble de l’archipel qui offre des curiosités naturelles incontournables accompagnées d’une vie sociale riche. Plages, criques, grottes, cheminées et fonds marins d’une grande variété et d’une grande richesse constituent le plus petit dénominateur commun des îles Éoliennes, mais les nombreuses villes et villages qui les composent n’en sont pas moins caractéristiques. Voici les 10 étapes incontournables de votre voyage dans les îles Éoliennes.

1. Le château de Lipari

Perché au-dessus de la mer, le château de Lipari est certainement la première chose qui attire l’attention du voyageur débarquant sur l’île. Cette imposante forteresse se dresse sur un promontoire naturel entre deux bras de mer et domine un petit port. Des fouilles archéologiques ont montré que toute la zone du château était habitée depuis l’époque néolithique et constitue depuis lors un témoin silencieux de la longue histoire non seulement de Lipari, mais aussi de tout l’archipel. La forteresse doit son aspect actuel à la domination espagnole lorsque, vers le milieu du XVIe siècle, Charles Quint donna l’ordre de construire un système défensif qui garantirait la protection des habitants de l’île en cas d’incursions venant de la mer. À l’intérieur de la ville fortifiée, le château de Lipari conserve également plusieurs autres structures de valeur, telles que l’église de Santa Caterina et l’église d’Addolorata.

Le château de Lipari
Le château
de Lipari

2. Le musée archéologique de Lipari

À l’intérieur du château de Lipari se trouve le splendide musée archéologique, qui abrite de nombreux objets permettant de retracer l’histoire des îles Éoliennes, de la préhistoire à l’époque moderne. Le musée est divisé en six pavillons, qui abritent respectivement les sections préhistorique, épigraphique, des îles mineures, classique, volcanologique et de paléontologie du quaternaire. Le musée porte le nom de Luigi Bernabò Brea, surintendant de la Sicile orientale qui, avec Madeline Cavalier, a fondé cet espace d’exposition vers le milieu du siècle dernier. Au fil des ans, le musée archéologique de Lipari a vu ses collections s’enrichir continuellement grâce aux recherches archéologiques constantes et systématiques menées non seulement sur Lipari, mais aussi sur les autres îles.

Le musée archéologique de Lipari
Le musée archéologique de Lipari

3. La cathédrale de San Bartolomeo à Lipari

La cathédrale de Lipari est l’édifice de culte le plus important de tout l’archipel et un véritable trésor artistique et architectural. La cathédrale Saint-Barthélemy date du XVIe siècle, mais son aspect actuel est le résultat de nombreuses transformations au cours des siècles, dont la plus récente remonte au XIXe siècle, lorsque le pignon de la façade a dû être reconstruit. Aujourd’hui, on accède à la cathédrale Saint-Barthélemy par un imposant escalier qui conduit les visiteurs jusqu’aux trois portails d’entrée où se détachent des corniches majestueuses et des détails raffinés. À l’intérieur, les fresques qui décorent le toit voûté sont d’une importance absolue, tandis que les nefs contiennent de nombreuses peintures de grande valeur.

La cathédrale de San Bartolomeo à Lipari
La cathédrale de San Bartolomeo à Lipari. Photo Wikimedia/Effems

4. Salina

Salina est l’île choisie par Massimo Troisi pour tourner son dernier chef-d’œuvre: Il Postino en 1994. Un hommage artistique qui a rendu encore plus célèbre cette île, la deuxième plus grande de l’archipel, qui l’était déjà pour la beauté de ses plages et ses paysages enchanteurs. De nombreuses sources d’eau douce font de Salina l’île la plus verte de tout l’archipel et de sa découverte une véritable succession de surprises et de panoramas à couper le souffle. De nombreux sentiers naturels permettent de parcourir l’île de long en large, mais les nombreux villages qui parsèment ses pentes sont également à ne pas manquer. Salina est divisée en trois communes: Malfa, Santa Marina et Leni, d’où l’on peut rejoindre les belles plages, se détendre dans les nombreux bars du bord de mer ou découvrir les traditions dans les églises et les musées.

Salina, Santa Marina. Photo de Davide Mauro
Salina, Santa Marina. Photo de Davide Mauro

5. Panarea

Pas de voitures sur la plus petite des îles éoliennes, mais aussi la plus caractéristique. Ainsi, que vous décidiez de vous déplacer à pied ou que vous demandiez à être transporté sur l’une des motos-bees qui circulent dans Panarea, vous ne pourrez qu’être émerveillé par la beauté de l’île. Les eaux cristallines et les plages enchanteresses constituent la toile de fond parfaite pour la riche vie sociale de ce paradis méditerranéen. Le cœur de la vie nocturne est sans aucun doute San Pietro, mais Panarea offre également beaucoup à ceux qui recherchent des vacances plus détendues, immergés dans la nature ou découvrant des aperçus suggestifs de baies, de criques et de charmantes maisons blanches.

San Pietro, Panarea. Photo par Adam Butler
San Pietro, Panarea. Photo par Adam Butler

6. Le village préhistorique de Capo Milazzese

À Cala Junco, l’une des criques les plus pittoresques de Panarea, un village préhistorique datant de l’âge du bronze a été découvert dans l’immédiat après-guerre. Il s’agit d’un village encore très bien conservé, composé de 23 huttes, dont les fondations de forme ovale sont encore visibles aujourd’hui. De nombreuses découvertes ont été faites ces dernières années au cours de diverses campagnes de fouilles qui ont permis de mettre au jour des poteries et divers outils qui sont aujourd’hui exposés dans les salles du musée archéologique de Lipari. Pour accéder au site, on part de la cala degli Zimmari et on poursuit le long d’un sentier avec des marches qui mènent au capo Milazzese.

Le village préhistorique de Capo Milazzese
Le village préhistorique de Capo Milazzese. Photo de Lella Viola

7. Stromboli

Le phare de la Méditerranée, tel est le nom de l’île de Stromboli, la plus septentrionale des îles Éoliennes. Stromboli s’élève à près de 1 000 mètres de la mer, mais ce que l’on voit n’est rien d’autre que le sommet d’un volcan actif qui s’étend encore sur 1 700 mètres, immergé dans les eaux cristallines de la mer Tyrrhénienne. Ce grand volcan explosif produit continuellement des éruptions spectaculaires qui constituent l’une des principales attractions de l’archipel. Une promenade au sommet du cône volcanique est à ne pas manquer, tout comme la détente sur les belles plages de sable noir ou encore se perdre dans les ruelles des villages de San Vicenzo et San Bartolomeo ou rejoindre le village de Ginostra par la mer.

Île de Stromboli. Photo par Hein Didden
L’île de Stromboli. Photo par Hein Didden

8. Le musée du film de Stromboli

Grâce à leur beauté sauvage, les îles Éoliennes ont toujours été un lieu de prédilection pour les cinéastes du monde entier et un véritable symbole du paysage cinématographique sicilien. Qu’il s’agisse de films ou de documentaires, de nombreuses œuvres ont été réalisées sur l’archipel au fil des décennies, chacune racontant à sa manière sa beauté, ses traditions, mais aussi son évolution. C’est pourquoi un musée du cinéma a été créé à Stromboli en 2009, dans le but de “collecter et restituer à l’archipel sa mémoire visuelle contemporaine”.

Musée du film de Stromboli
Musée du cinéma de Stromboli

9. Alicudi

La plus éloignée des îles éoliennes est aussi la plus sauvage et celle où l’héritage de la tradition de ces lieux enchantés est encore le plus fort. Alicudi est un joyau naturel et culturel, encore éloigné du tourisme de masse et, pour cette raison, préservé dans toute sa beauté authentique. Les murs caractéristiques en pierre sèche délimitent et marquent les pentes abruptes du mont Filo dell’Arpa, tandis que les bateaux de pêcheurs sont une présence constante lorsque le regard se promène sur les eaux de l’île. Les plages, encore intactes, sont situées à l’intérieur de petites criques et sont le summum pour ceux qui recherchent des vacances de détente et de contact avec la nature.

Alicudi
Alicudi

10. Filicudi

La mer, les montagnes et une histoire riche et ancienne. Filicudi est si petite qu’on peut facilement en faire le tour à pied, mais elle offre aux voyageurs de nombreux centres d’intérêt. En partant du cap Graziano, où se trouvent les vestiges d’un village néolithique, on peut facilement explorer les villages de Pecorini Alto et de Pecorini Mare, un ancien village de pêcheurs qui est aujourd’hui le centre de la vie de l’île. De nombreux sentiers serpentent autour de l’île et offrent des vues vraiment uniques. À ne pas manquer, l’ascension du Monte Fossa delle Felci, un volcan éteint qui culmine à 771 mètres et d’où l’on jouit d’une vue à couper le souffle.

Filicudi. Photo par Petr Vykoukal
Filicudi. Photo de Petr Vykoukal

Que voir dans les îles Éoliennes. 10 étapes à ne pas manquer
Que voir dans les îles Éoliennes. 10 étapes à ne pas manquer


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.