Une station de métro qui sera aussi un musée : la station Piazza Venezia à Rome


Les travaux de la station Piazza Venezia du métro C à Rome avancent et il s'agit d'un chantier sans précédent : une grande excavation archéologique sous le cœur de Rome. Lorsque la station sera prête, elle sera aussi un musée qui permettra aux visiteurs de découvrir les vestiges archéologiques de cette partie de la capitale.

Une opération de fouilles archéologiques et de génie civil pour la réalisation d’un grand ouvrage d’infrastructure qui sera en même temps un musée. Il s’agit de la construction de l’extension du métro de Rome avec la ligne C qui atteindra Piazza Venezia et dont la station(Venezia) sera située exactement sous la place à une profondeur de 45 mètres, sur huit niveaux, avec un accès en surface à partir de trois points : Fori Imperiali, Palazzo Venezia et Vittoriano.

Le projet de la gare est futuriste en raison de l’idée novatrice de la gestion et du traitement des vestiges archéologiques issus des fouilles souterraines et de la stratification complexe du sol qui sera excavé avec les nombreux vestiges du passé de Rome: tout ce qui sera trouvé sera spécialement déplacé pour la durée des travaux et sera ensuite placé à l’intérieur de la gare pour en devenir une partie intégrante. Un musée archéologique dans la zone principale et des vestiges de la Rome antique seront décorés et exposés dans les différentes salles à leur emplacement d’origine sur l’ancienne Via Flaminia.

C’est objectivement une nouveauté qui est envisagée dans un environnement historique et monumental unique et substantiel où les fouilles se dérouleront à une profondeur de 45 mètres pour 8 niveaux chacun (au total, il y aura 27 escaliers roulants), dont une surface de 4 500 mètres carrés, selon les méthodologies de construction adoptées et les protocoles d’investigation archéologique définis avec la Surintendance de Rome. Il s’agira de la plus grande fouille archéologique d’Europe (avec une estimation de 66 000 mètres cubes), dans la zone archéologique la plus importante du monde, pour un investissement de 700 millions d’euros, avec une ouverture de la station prévue dans 10 ans, donc pas avant 2034, et l’achèvement de toute la ligne C environ deux ans après celui de la station Venezia. Dix ans de travaux et d’inévitables déviations de circulation avec des désagréments pour les touristes et les résidents pour un projet qui vient de loin et qui aura franchi presque 30 ans depuis le début des travaux en 2007.

Le tracé de la ligne C relie le quadrant Est au quadrant Nord-Ouest de la ville en passant par le centre historique. À ce jour, 22 stations ont été achevées et 19 kilomètres sont en service. Sept stations restent à terminer, dont trois (Porta Metronia, Colosseo-Fori Imperiali et Piazza Venezia) sont construites en parallèle.

Dans les trois vidéos diffusées par l’une des entreprises chargées des travaux, on peut voir le rendu du nouveau tronçon de la ligne C, le pôle muséal de la station Piazza Venezia et des précisions sur les étapes de la construction dans la zone archéologique.

Le premier étage du niveau souterrain sera le pôle muséal, avec pour fonction de relier les trois sorties des trois points monumentaux de la zone (Vittoriano, Palazzo Venezia et Fori Imperiali) avec un parcours piétonnier qui permettra aux visiteurs de passer de l’un des trois points au bord de la place sans avoir à remonter à la surface.

Cette fouille permettra de faire de nombreuses découvertes à une profondeur jamais atteinte auparavant, étant donné que les murs périmétriques de la fouille atteignent une profondeur de 85 mètres, dont les investigations préventives ont déjà permis de mettre au jour les anciens Auditoriums d’Hadrien (à l’intérieur desquels se trouvaient les grandes salles où se tenaient les discussions philosophiques et les lectures publiques d’œuvres littéraires) : les Auditoriums font partie d’un ensemble architectural plus vaste datant de l’époque d’Hadrien, situé au couronnement de l’hémicycle occidental du Forum de Trajan, à côté des bibliothèques et de la colonne Trajane) ou les anciennes tabernae (sièges des activités commerciales le long de la Via Flaminia).

Le verre, l’acier, le travertin et la pietra serena seront les matériaux les plus utilisés pour les espaces d’exposition du parcours muséal afin de les rendre visibles au public, y compris un ascenseur panoramique qui labourera des dizaines de mètres de hauteur dans l’espace ouvert pour permettre l’arrivée au niveau des rails afin de montrer les trouvailles. Il est prévu 27 escaliers mécaniques et 6 ascenseurs. La ligne de métro C du projet total comptera 29 stations (3 en cours de construction et 4 en phase de conception) et reliera la ville de la périphérie à l’est au nord-ouest en passant par le centre historique, sur un parcours de 26 km dont 17 en souterrain et 9 en surface qui permettront l’intersection avec la ligne A à San Giovanni et Ottaviano et la ligne B à Colosseo et FL1/FL3 - Pigneto.

Une station de métro qui sera aussi un musée : la station Piazza Venezia à Rome
Une station de métro qui sera aussi un musée : la station Piazza Venezia à Rome


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.



Finestre sull'Arte