Bellini en comparaison. La Madone de Trivulzio voyage vers la Gallerie dell'Accademia à Venise


À la Gallerie dell'Accademia de Venise, deux Bellini seront comparés: la Madone Trivulzio de Giovanni Bellini, provenant de la Pinacothèque du château Sforzesco de Milan, sera exposée à côté de la Madone à l'enfant de Jacopo Bellini, provenant de la Gallerie de l'Accademia.

Du 5 novembre 2022 au 12 mars 2023, la Gallerie dell’Accademia de Venise exposera deux chefs-d’œuvre de Jacopo et Giovanni Bellini en comparaison: la Vierge à l’Enfant de Giovanni Bellini provenant de la Pinacothèque du Château Sforzesco de Milan et la Vierge à l’Enfant avec bénédiction de Jacopo Bellini provenant de la Gallerie dell’Accademia.

L’échange d’œuvres importantes avec des musées italiens et étrangers a donné à la Gallerie dell’Accademia de Venise l’occasion de créer de nouveaux récits, de tisser de nouvelles histoires avec les peintures de la collection permanente, de parler d’iconographie, de provenance et de style.

L’invité d’honneur est un tableau précoce de Giovanni Bellini, plus connu sous le nom de Madone de Trivulzio; l’œuvre sera exposée à côté de la Madone avec l’Enfant bénissant et les Chérubins de Jacopo Bellini, qui fait partie de la collection permanente, et dont la restauration récemment achevée a permis de rétablir la pleine lisibilité en termes de valeurs formelles et de technique d’exécution. On notera l’éclat qui se dégage des bleus, composés d’azurite dans les angelots et très probablement de bleu outremer dans le manteau de la Vierge, des rouges peints au vermillon et à la laque, auxquels les rehauts d’or coquillé confèrent un éclat crépitant. Les deux œuvres seront exposées dans la salle III du premier étage où sont regroupées d’autres peintures produites par les Bellini, l’entreprise familiale la plus importante de la Venise du XVe siècle, des années 1940 aux années 1960: Les œuvres présentées ici par Giovanni et Gentile témoignent, à des degrés divers, du chemin parcouru pour rompre avec le langage plus archaïque de leur père Jacopo, en s’ouvrant aux nouveautés du langage de la Renaissance développé à Padoue par Francesco Squarcione et Andrea Mantegna, sur la base des stimuli introduits là-bas par Donatello.

"À travers deux chefs-d’œuvre absolus, souligne le directeur de la Gallerie de l’Accademia Giulio Manieri Elia, on assiste à un dialogue artistique intense entre de grands maîtres ; les deux Madones à l’Enfant comparées illustrent un passage crucial de l’histoire de l’art occidental vécu par un père et un fils, deux générations, deux traditions artistiques. Le père est encore largement lié à sa formation gothique tardive et le fils est lancé vers une Renaissance naissante. Une occasion à ne pas manquer, donc, de redécouvrir le panneau de Jacopo dans un flamboiement de couleurs et d’or, réintégré dans la restauration récemment achevée".

“Avec cette initiative, ajoute le directeur, les galeries de l’Accademia reprennent leur collaboration avec des musées et des institutions nationales et internationales dans le but d’intensifier les liens et les relations avec ces réalités, mais aussi de proposer des comparaisons significatives et des dialogues artistiques entre les chefs-d’œuvre appartenant à leurs collections respectives”.

Des initiatives comme celle-ci, qui s’inscrivent dans le cadre plus large du programme Nelle Gallerie, permettront aux galeries de l’Accademia de partager des sujets d’étude, d’approfondir des aspects encore inexplorés, mais aussi d’offrir des relations qui naissent de la rencontre des œuvres, protagonistes de toute réflexion entre le passé et le présent.

À gauche, la Madone à l’enfant bénissant et aux chérubins de Jacopo Bellini (vers 1455 ; Venise, Gallerie dell’Accademia), à droite la Madone Trivulzio de Giovanni Bellini (vers 1460 ; Milan, Pinacothèque du Château Sforzesco).

Bellini en comparaison. La Madone de Trivulzio voyage vers la Gallerie dell'Accademia à Venise
Bellini en comparaison. La Madone de Trivulzio voyage vers la Gallerie dell'Accademia à Venise


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.