La seule signature connue de Léonard de Vinci va faire l'objet d'une restauration "numérique".


La seule signature connue de Léonard de Vinci fera l'objet d'une restauration "numérique" qui permettra de lire l'intégralité du document à l'œil nu.

Laseule signature connue de Léonard de Vinci (Vinci, 1452 - Amboise, 1519) est celle qui figure au bas du contrat pour l’exécution de la Vierge des Rochers, aujourd’hui au Louvre : le précieux document est conservé auxArchives de l’État à Milan, mais il a quitté ces jours-ci son siège en direction de Florence, où, dans les locaux de l’Opificio delle Pietre Dure, il fera l’objet d’investigations visant à réaliser une “restauration numérique” de l’acte. L’idée est de rendre le contrat entièrement consultable par voie télématique, avec des images de haute qualité.

“Il nous manque déjà”, soupire le directeur des Archives d’État de Milan, Benedetto Luigi Compagnoni, “mais l’objectif est noble : soumettre le contrat à des investigations diagnostiques sur son état de santé, pour procéder ensuite à une restauration numérique du document, qui rendra même la partie qui ne peut actuellement être interprétée à l’œil nu qu’à l’aide d’une lampe de Wood”. Le directeur de l’Opificio, Marco Ciatti, se dit “ravi de mettre toutes les compétences et les technologies de mon institut au service de cet intéressant projet, en cette année dédiée à Léonard”.

La lampe de Wood est un dispositif qui émet des radiations électromagnétiques dans le domaine des ultraviolets et qui permet de lire des parties du document qu’il serait impossible d’encoder à l’œil nu (certaines parties, en raison des dommages causés par l’humidité, ont en effet vu l’encre s’estomper). La restauration numérique (qui fait suite à la restauration “physique” effectuée en 2010) servira précisément à éviter l’utilisation de l’instrument.

Le document est un acte notarié signé le 25 avril 1483 entre la Scuola della Concezione de Milan et le grand artiste florentin (ainsi que deux de ses collaborateurs, les frères Giovanni Ambrogio et Evangelista De Predis), en présence du notaire Antonio De Capitani: le contrat fixe la date à laquelle Léonard (identifié comme “magister Leonardus de Vintiis Florentinus”) s’engage à livrer l’œuvre (8 décembre 1484), le prix (800 lires) et tous les détails techniques. Léonard signe le contrat en écrivant “Io Lionardo da Vinci in testimonio ut supra subscripsi”, de gauche à droite. La signature apparaît avec celles des autres signataires du contrat.

La photo représente le contrat pour la Vierge des rochers. La signature de Léonard de Vinci figure au bas de la feuille.

La seule signature connue de Léonard de Vinci va faire l'objet d'une restauration
La seule signature connue de Léonard de Vinci va faire l'objet d'une restauration "numérique".


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.