Ars Botanica: une exposition sur les traités de botanique au château de Miramare à Trieste


Du 15 septembre 2022 au 11 juin 2023, le château de Miramare à Trieste ouvre une fenêtre sur la bibliothèque de Miramare et son trésor de livres inédits sur la botanique, les fleurs, les plantes et les jardins, grâce à l'exposition "Ars Botanica".

Du 15 septembre 2022 au 11 juin 2023, le château de Miramare à Trieste ouvre une fenêtre sur la bibliothèque de Miramare et son trésor de livres inédits sur la botanique, les fleurs, les plantes et les jardins, grâce à l’exposition Ars Botanica. Giardini di Carta (Jardins de papier), une exposition présentant des livres de botanique qui révèlent les intérêts et les connaissances de ceux qui ont conçu le jardin du château dans son inspiration la plus intime. Le jardin qui entoure le château, voulu par l’archiduc Maximilien Ferdinand de Habsbourg et son épouse Charlotte de Belgique, est en effet une création utopique, un monde à la fois naturel, artificiel et artistique, dans lequel prend forme un idéal de perfection, de beauté et de relation avec la nature. Connaître les livres lus et étudiés par ceux qui ont créé ce jardin permet de comprendre le Genius loci de Miramare, son âme botanique nourrie de voyages de découverte et d’exploration, sa notion d’esthétique.

La bibliothèque est un jardin sur papier qui nous guide sur le chemin du rêve et de la méditation conçu dans un salon aristocratique cultivé du XIXe siècle et qui révèle les fondements du jardin vivant, invitant le visiteur à découvrir comment ce dernier se reflète dans ses livres et comment l’ars botanica se reflète dans l’ameublement du château.

L’exposition, organisée par Andreina Contessa, directrice du musée historique et du parc du château de Miramare, présente une sélection de plus de cent livres consacrés aux thèmes de la botanique et des jardins présents dans la bibliothèque de Miramare et jamais exposés auparavant, une série d’objets inédits provenant de la collection du musée, une peinture flamande de grande valeur provenant des musées royaux de Turin et quelques pièces historiques provenant des musées civiques de Trieste. L’exposition est accompagnée de plus de deux mille images de fleurs et de plantes créées au XIXe siècle et dessinées par les principaux illustrateurs botaniques de l’époque. L’exposition retrace brièvement l’histoire de l’illustration botanique, un genre situé entre le monde de l’art et celui de la science, qui a des racines historiques très anciennes, initialement liées à la pharmacopée. Progressivement, la science botanique s’est transformée en une discipline à part entière consacrée à l’étude des espèces végétales et a donné lieu à la création de nouvelles illustrations et de dessins d’après nature par des artistes spécialisés. Au XIXe siècle, la botanique se mêle également à l’horticulture et à la biologie, et les traités de botanique deviennent des ouvrages populaires, même auprès des femmes.

Rosa Gallica flore giganteo, de Pierre-Joseph Redouté - Claude Antoine Thory, Les roses, 1817-1824
Rosa Gallica flore giganteo, par Pierre-Joseph Redouté - Claude Antoine Thory, Les roses, 1817-1824
Camellia Palmer's Cavandesii, d'après G. Fontaine, Collection de cent espèces du genre camellia, 1845
Camelia Palmer’s Cavandesii, de G. Fontaine, Collection de cent espèces du genre camellia, 1845
Tagetes, de Charles Morren - Eduard Morren, La Belgique horticole, 1851-1862
Tagetes, de Charles Morren - Eduard Morren, La Belgique horticole, 1851-1862
Agapanthus umbellatus, d'après Pierre-Joseph Redouté, Les liliacées, 1802-1816
Agapanthus umbellatus, de Pierre-Joseph Redouté, Les liliacées, 1802-1816
Oncidium imperatoriis Maximiliani, d'après Heinrich Wawra Von Fernsee, Botanische Ergebnisse, 1866
Oncidium imperatoriis Maximiliani, d’après Heinrich Wawra Von Fernsee, Botanische Ergebnisse, 1866
Bromelia Ananas, d'après Pierre-Joseph Redouté, Les liliacées, 1802-1816
Bromelia Ananas, d’après Pierre-Joseph Redouté, Les liliacées, 1802-1816

Outre les plantes rares et exotiques, les flores locales et les ouvrages d’anatomie et de morphologie se multiplient: deux émouvants spécimens de plantes récoltées dans le parc de Miramare au milieu du XIXe siècle en témoignent. Une section de l’exposition est également consacrée au botaniste Maximilien, une autre, plus importante encore, révèle pour la première fois la passion de Charlotte pour la botanique et, peut-être, son rôle sans précédent dans la création du Jardin. Là encore, une biblioboxe ouvre deux fenêtres sur les ouvrages botaniques de la bibliothèque de Miramare, l’une consacrée aux livres de l’archiduc, l’autre à ceux de son épouse. Une autre section est réservée aux Livres et Jardins et aux différents traités d’architecture paysagère, aux jardins et à leurs constructions, ainsi qu’aux descriptions des parcs européens. La conception du parc de Miramare, où coexistent différents modèles et concepts de jardins, est à replacer dans ce contexte de profond renouvellement de la conception des jardins.

Deux courtes sections clôturent l’exposition: Le château en fleurs, qui invite à regarder les objets et le mobilier du château d’un œil nouveau, à la recherche d’éléments floraux et botaniques, qui sont nombreux, et L’âme du jardin, qui invite à retrouver dans le parc le Genius loci de Miramare, son âme botanique. Une riche monographie écrite par Andreina Contessa accompagne et approfondit les sujets de l’exposition, accompagnée d’une multitude d’images, d’un index thématique des livres de la bibliothèque et des commentaires raisonnés de Daniela Craso, conservatrice de la bibliothèque, sur une sélection de livres dédiés. La responsable de l’exposition est Veronica del Re. L’assistant curateur est Fabio Tonzar, responsable du traitement des collections et des œuvres. La collaboration pour la communication et la promotion est assurée par Marta Nardin, avec Isabella Franco et Irene The. La coordination technique et de sécurité est assurée par Carlo Manfredi. La mise en place et la gestion des travaux sont assurées par Corde Architetti Associati. Le projet graphique est de Design Associati et l’architecture de l’exposition de Bottega - Architetture Espositive.

Ars Botanica: une exposition sur les traités de botanique au château de Miramare à Trieste
Ars Botanica: une exposition sur les traités de botanique au château de Miramare à Trieste


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.