Le GAM de Milan rend hommage à Angelo Morbelli à l'occasion du centenaire de sa mort


Du 15 mars au 16 juin 2019, le GAM de Milan accueille l'exposition "Morbelli 1853 - 1919", dédiée à Angelo Morbelli à l'occasion du centenaire de sa mort.

Du 15 mars au 16 juin 2019, la GAM - Galleria d’Arte Moderna di Milano accueillera l’exposition Morbelli 1853 - 1919, à l’occasion du centenaire de la mort d’Angelo Morbelli (Alessandria, 1853 - Milan, 1919), l’un des plus importants peintres divisionnistes et plus encore. L’exposition, organisée par Paola Zatti avec la collaboration d’Alessandro Oldani, Giovanna Ginex et Aurora Scotti, se propose d’offrir une connaissance approfondie de l’artiste à partir de quelques chefs-d’œuvre conservés dans les collections du musée milanais et s’inscrit dans un programme visant à étudier les artistes et les mouvements qui ont joué un rôle décisif dans l’évolution de l’art entre le XIXe et le XXe siècle : (rappelons, depuis 2014, l’exposition monographique consacrée à Alberto Giacometti et les expositions sur Medardo Rosso, Adolfo Wildt, Sculpture du XIXe siècle, Giovanni Boldini et Francesco Hayez).

Avec trente œuvres, dont de prestigieux prêts nationaux et internationaux provenant, entre autres, du Musée d’Orsay de Paris et de la National Gallery of Modern Art, l’exposition se propose de documenter certains aspects saillants de la production de Morbelli, comme l’expérimentation technique et l’élaboration de certains thèmes auxquels sont consacrées les six sections de l’itinéraire, proposant l’artiste à nouveau sur la scène milanaise après de nombreuses années d’absence. L ’exposition se compose de sept sections qui suivent lacarrière d’ Angelo Morbelli d’un point de vue chronologique mais aussi thématique : en partant du Monferrato, terre d’origine de la famille Morbelli, en suivant l’artiste dans ses études à Brera, en étudiant le thème des “vieillards” qui lui a permis d’expérimenter une pluralité de solutions formelles et compositionnelles, en perfectionnant son travail sur la scène milanaise, et en présentant ses œuvres dans le cadre de l’exposition de l’artiste. de solutions formelles et compositionnelles, en perfectionnant sa technique divisionniste, en examinant sa relation avec Milan et son profond attachement à la ville, en poursuivant avec ses séjours dans sa patrie (à laquelle il a toujours été très attaché), et en terminant avec un examen approfondi de ses figures féminines et de la maturité de sa peinture divisionniste. Le parcours est complété par des œuvres comparatives qui documentent les affinités thématiques, techniques et compositionnelles entre l’artiste et certains de ses contemporains, comme Ernesto Bazzaro, Giuseppe Pellizza da Volpedo (avec qui il a partagé des années d’amitié et une longue correspondance), Medardo Rosso et Vittore Grubicy de Dragon.

L’exposition, promue par la Comune di Milano | Cultura, conçue et réalisée par la Galleria d’Arte Moderna, s’inscrit dans le cadre de la Milano Art Week (du 1er au 7 avril), le programme de la municipalité de Milan consacré à l’art moderne et contemporain, qui propose un cycle de rencontres et de visites guidées dédiées. Ouverte au public du 15 mars au 16 juin, elle est installée dans les salles du rez-de-chaussée de Villa Reale, qui ont récemment fait l’objet de travaux de restauration mettant en valeur les décorations et les sols d’origine, notamment grâce à un système d’éclairage rénové. L’exposition est accompagnée d’un catalogue publié par Silvana Editoriale, avec des essais de Paola Zatti, Giovanna Ginex, Aurora Scotti, Alessandro Oldani, Niccolò D’Agati, Gianluca Poldi et des descriptions d’œuvres d’art de Costanza Ballardini. La réalisation de l’exposition a été soutenue par “Amis d’la Curma”, une association culturelle qui a pour objectif de valoriser la figure d’Angelo Morbelli et le territoire du Monferrato. Au cours des quinze dernières années, l’association a redonné vie à Villa Maria, la résidence de Morbelli, en récupérant et en recherchant les objets qui lui ont appartenu dans le cadre d’une reconstitution évocatrice de son atelier.

Heures d’ouverture : du mardi au dimanche de 9 h à 17 h 30 (fermé le lundi), dernière entrée une heure avant la fermeture. L’exposition est incluse dans le billet d’entrée au musée : tarif plein 5 euros, tarif réduit 3 euros. Entrée gratuite le premier et le troisième mardi du mois à partir de 14h00 et tous les premiers dimanches du mois. Le billet cumulatif permet d’accéder gratuitement à tous les musées civiques pendant trois jours (une entrée par musée). En vente en ligne (pas de frais de prévente) et aux guichets au prix de 12 euros.

Photo : Angelo Morbelli, Le guglie del Duomo (1917 ; huile sur toile ; Milan, Palazzo Morando)

Le GAM de Milan rend hommage à Angelo Morbelli à l'occasion du centenaire de sa mort
Le GAM de Milan rend hommage à Angelo Morbelli à l'occasion du centenaire de sa mort


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.