Plus de quatre-vingt-dix clichés de Vivian Maier, la nounou photographe, exposés à Riccione


Plus de quatre-vingt-dix clichés de Vivian Maier sont exposés à Riccione du 20 avril au 3 novembre 2024. Cette grande photographe américaine a passé toute sa vie dans l'anonymat le plus total jusqu'en 2007, date à laquelle son corpus de photographies prises dans les rues de New York et de Chicago a été révélé.

Du 20 avril au 3 novembre 2024 à Riccione, à la Villa Mussolini, l’exposition Vivian Maier. Le portrait et son double, sous la direction d’Anne Morin avec Alberto Rossetti, promue par la municipalité de Riccione et organisée par Civita Mostre e Musei en collaboration avec diChroma photography et Rjma Progetti Culturali. L’exposition est consacrée à la grande photographe américaine qui a passé toute sa vie dans l’anonymat le plus total jusqu’en 2007, lorsque son corpus de photographies, prises dans les rues de New York et de Chicago, a été révélé.

L’exposition présente 92 clichés à travers lesquels l’art de Vivian Maier, l’un des représentants les plus acclamés de la photographie de rue, sera présenté au public. 92 clichés pris d’abord avec un Rolleiflex puis avec un Leica et quelques vidéos tournées en Super8 transportent idéalement les visiteurs dans les rues de New York et de Chicago, où le jeu continu des ombres et des reflets montre la présence-absence de l’artiste qui, avec ses autoportraits, tente d’entrer en relation avec le monde qui l’entoure. Les clichés racontent l’histoire de sa vie dans l’anonymat le plus total jusqu’en 2007, lorsque son œuvre immense et impressionnante, composée de plus de cent vingt mille négatifs, de films Super 8 mm et 16 mm, de divers enregistrements audio, de photographies imprimées et de centaines de pellicules non développées, a été découverte par John Maloof, photographe par passion et agent immobilier de profession, qui les a achetés, les sauvant ainsi de l’oubli et révélant au monde l’immense patrimoine photographique de Vivian Maier. Grâce à cette découverte, une “simple nounou” est devenue une grande photographe après sa mort. Dans toute son œuvre, on retrouve des thèmes récurrents : scènes de rue, portraits d’inconnus anonymes et de personnes auxquelles elle aurait pu s’identifier, le monde des enfants, mais une prédilection évidente pour les autoportraits se dégage. Elle apparaît elle-même dans de nombreux clichés, avec une multitude de formes et de variations. Reflets de son visage dans un miroir, ombre s’étirant sur le sol, contour de sa silhouette : chacun des autoportraits de Vivian Maier est une affirmation de sa présence à cet endroit précis, à ce moment précis. L’ombre, qui a la capacité de rendre présent ce qui est absent, est un élément récurrent qui est devenu la signature de ses autoportraits.

L’exposition explore le thème des autoportraits de Vivian Maier, depuis ses premiers travaux jusqu’à la fin du XXe siècle. La recherche esthétique de Vivian Maier s’articule autour de trois catégories clés, qui correspondent aux trois sections de l’exposition, présentées après une introduction biographique.

La première s’intitule L’ombre. Vivian Maier a adopté cette technique en utilisant la projection de sa propre silhouette. C’est probablement la plus reconnaissable de toutes les recherches formelles qu’elle a utilisées. L’ombre est la forme la plus proche de la réalité, c’est une copie simultanée. Elle est le premier niveau d’une autoreprésentation, puisqu’elle impose une présence sans rien révéler de ce qu’elle représente. Avec The Reflection, à laquelle est consacrée la deuxième section, la photographe parvient à ajouter quelque chose de nouveau à la photographie, avec l’idée d’autoreprésentation ; elle emploie des moyens différents et élaborés pour se placer à la frontière entre le visible et l’invisible, le reconnaissable et le méconnaissable. Ses traits sont flous, quelque chose s’interpose devant son visage, s’ouvre sur un hors-champ ou se transforme sous nos yeux. Son visage nous échappe, mais pas la certitude de sa présence au moment où l’image est capturée. Chaque photographie est en elle-même un acte de résistance à son invisibilité. Enfin, la section consacrée au miroir, un objet qui apparaît souvent dans les images de Vivian Maier. Il est fragmenté, placé devant un autre miroir ou positionné de manière à ce que son visage soit projeté sur d’autres miroirs, dans une cascade sans fin. C’est l’instrument par lequel l’artiste confronte son propre regard.

L’exposition vise donc non seulement à célébrer le talent d’une grande artiste, mais aussi à inviter le public à réfléchir à la beauté du quotidien et à l’art de capturer l’éphémère.

“L’exposition consacrée à Vivian Maier fait partie de la grande saison d’événements culturels et d’expositions qui amène à Riccione certains des plus grands noms de la photographie et de la scène artistique internationale. Après le grand succès de la rétrospective Robert Capa, Riccione accueille un autre événement extraordinaire consacré à la photographie et au talent de l’une des représentantes les plus acclamées de la photographie de rue. Vivian Maier a passé toute sa vie dans l’anonymat le plus total, capturant et fixant avec son objectif des scènes et des personnages de la vie quotidienne dans les rues de New York et de Chicago. C’est dans cet anonymat qu’elle a cultivé son talent, qu’elle a pu capturer l’essence de la vie commune dans laquelle elle voulait aussi se représenter, d’une manière aussi extraordinaire et moderne, et affirmer sa propre existence. Nous sommes fiers de dire que Riccione, avec ses résidences historiques Villa Mussolini et Villa Franceschi et son programme culturel ambitieux et populaire, se confirme de plus en plus comme un lieu d’accueil d’expositions importantes, capable de transformer la ville en une destination touristique et culturelle tout au long de l’année”, a déclaré Sandra Villa, adjointe au maire et conseillère à la culture de la municipalité de Riccione.

Calendrier : Du 20 avril au 23 juin 2024, du mardi au vendredi de 10 h à 13 h et de 15 h à 19 h. Les samedis, dimanches et jours fériés de 10 h à 20 h. Du 25 juin au 8 septembre 2024, tous les jours de 10 h à 13 h et de 17 h à 23 h. Du 10 septembre au 3 novembre 2024, du mardi au vendredi de 10 h à 13 h et de 15 h à 19 h, samedi, dimanche et jours fériés de 10 h à 20 h. Fermé les lundis non fériés.

Informations et réservations : www.civita.art

Image : Autoportrait, Chicago, 1956 © Estate of Vivian Maier. Avec l’autorisation de la Maloof Collection et de la Howard Greenberg Gallery, New York.

Plus de quatre-vingt-dix clichés de Vivian Maier, la nounou photographe, exposés à Riccione
Plus de quatre-vingt-dix clichés de Vivian Maier, la nounou photographe, exposés à Riccione


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.