Une exposition sur le "Génois" Bartolomeo Cavarozzi au Palazzo Spinola


L'exposition "Bartolomeo Cavarozzi à Gênes" est inaugurée à la Galleria Nazionale di Palazzo Spinola à Gênes, du 6 décembre 2017 au 8 avril 2018.

Du 6 décembre 2017 au8 avril 2018, l’exposition Bartolomeo Cavarozzi in Genoa se tiendra à la Galleria Nazionale di Palazzo Spinola de Gênes, sous le commissariat de Gianluca Zanelli. Il s’agit d’une exposition née à l’occasion d’une collaboration avec le groupe Intesa San Paolo qui, à la Gallerie d’Italia de Milan, organise l’exposition Ultimo Caravaggio (Dernier Caravage). Grâce à cette collaboration, trois œuvres représentant des familles sacrées (une provenant d’une collection privée, une de l’Albertina de Turin et une de la galerie Robilant+Voena) peintes par Bartolomeo Cavarozzi (Viterbe, 1587 - Rome, 1625), un artiste caravagesque qui entretenait d’étroites relations avec Gênes, arrivent à Gênes.

Les trois familles sacrées ont été peintes à une époque où l’artiste établissait des liens étroits avec la ville. La première mention d’une œuvre de Cavarozzi à Gênes remonte à un inventaire de Giovan Carlo Doria (son Portrait à cheval, peint par Rubens, est l’un des chefs-d’œuvre de la Galleria di Palazzo Spinola et a été prêté à la Gallerie d’Italia pour l’exposition de Milan), dressé entre 1617 et 1621 : cette œuvre représente la Lamentation d’Aminta (donc un sujet littéraire) et est particulièrement proche de la poétique du Caravage, tout comme les trois œuvres actuellement exposées au musée génois jusqu’au mois d’avril.

Le thème de la “sainte famille” était l’un de ceux que Cavarozzi affectionnait le plus : l’artiste s’est souvent retrouvé à reproduire, en variant les poses, les gestes et les décors, des œuvres particulièrement réussies, comme c’est le cas des trois tableaux exposés. Ce sont toutes des peintures de provenance génoise: celle qui se trouve actuellement dans la collection privée a probablement appartenu à la famille Spinola, celle qui se trouve à l’Albertina au XVIIIe siècle se trouvait dans la galerie d’art de Costantino Balbi senior, tandis que celle de Robilant+Voena est conservée dans le palais des Spinola à Strada Nuova. “Il s’agit d’œuvres de la plus haute qualité formelle”, peut-on lire dans la présentation de l’exposition, “où les regards des protagonistes, convergeant dans les yeux du spectateur, sont capables de susciter une forte implication émotionnelle”.

L’exposition peut être visitée pendant les heures d’ouverture au public de la Galleria Nazionale di Palazzo Spinola, c’est-à-dire du mardi au samedi de 8h30 à 19h30, le dimanche et les jours fériés de 13h30 à 19h30. Fermé le lundi, fermeture spéciale le 8 décembre. Billets : plein tarif 6 euros, réduit pour les étudiants de 18 à 25 ans 3 euros. Gratuit pour les moins de 18 ans et pour tous le premier dimanche du mois. Le billet “Galerie” donne droit à une réduction pour le musée du Palazzo Reale et pour l’exposition sur Domenico Piola au Palazzo Nicolosio Lomellino. Le catalogue est publié par la SAGEP et contient des essais de Gianluca Zanelli, Marieke von Bernstorff et Daniele Sanguineti, ainsi qu’une annexe documentaire de Gabriele Langosco, une biographie du peintre éditée par Gabriella Aramini et des descriptions approfondies des trois tableaux par Gabriele Langosco, Matteo Moretti et Daniele Sanguineti. Informations à l’adresse suivante : www.palazzospinola.beniculturali.it.

Image : La Sainte Famille de Bartolomeo Cavarozzi à l’Accademia Albertina de Turin.

Une exposition sur le
Une exposition sur le "Génois" Bartolomeo Cavarozzi au Palazzo Spinola


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.