La Slovenská Národná Galéria : un musée sur plusieurs sites pour raconter toute l'histoire de l'art slovaque


Répartie sur plusieurs sites à travers le pays, la Slovenská Národná Galéria, ou Galerie nationale slovaque, est un musée très jeune mais ambitieux : il souhaite raconter toute l'histoire de l'art slovaque et continuer à suivre son évolution.

Un musée relativement jeune, mais à l’histoire riche : la Slovenská Národná Galéria, la Galerie nationale slovaque, le plus important musée du pays (jeune aussi puisqu’il est devenu indépendant en 1993), qui compte cinq sites : le palais Esterházy à Bratislava, le château de Zvolen, le manoir de Strážky, la galerie Ludovít Fulla à Ružomberok et le moulin de Schaubmar à Pezinok. Tous font partie d’une seule et même entité, officiellement fondée le 29 juillet 1948 par le Conseil de la Slovaquie, alors que le pays faisait encore partie de la Tchécoslovaquie. Relativement récent pour l’Europe, mais fruit des ambitions slovaques d’après-guerre", explique le musée. Dès ses débuts, la galerie s’est fixé pour objectif de documenter largement la culture artistique du XXe siècle : c’est toujours l’objectif principal de la Slovenská Národná Galéria, qui possède aujourd’hui une collection de plus de 70 000 objets, couvrant à la fois les arts traditionnels (tels que la peinture et la sculpture) et les formes d’expression plus récentes, du design et de la photographie à la scénographie et aux nouveaux médias.

Les activités de la galerie ont commencé à battre leur plein en 1950, lorsque le premier noyau du musée a été créé : quelques salles présentant environ 500 objets, installées dans un bâtiment du XVIIe siècle situé sur les rives du Danube, la “Vodných kasární” (“caserne d’eau”), qui avait auparavant été utilisée à des fins militaires. Le bâtiment a été rénové selon les plans des architectes Florians et Rozmány et le 9 mai 1955, les portes de la galerie se sont ouvertes au public pour la première fois. En 1963, l’Association des architectes slovaques a donc été chargée de concevoir un nouveau bâtiment à Bratislava : le nouveau bâtiment, deuxième résidence de la galerie, a été inauguré le 1er mars 1977. Il s’agissait d’une grande réussite pour la Slovaquie, car le nouveau bâtiment de la Galerie nationale était le premier bâtiment moderne conçu dans le pays à des fins purement culturelles, et c’est toujours le plus grand bâtiment muséal de Slovaquie. La même année, la collection d’arts appliqués du château de Zvolen a également ouvert ses portes.

Puis, en 1986, la collection d’architecture, l’une des plus uniques en son genre, a été inaugurée et, en 1991, un grand projet de rénovation du Vodných kasární a été lancé, qui a duré jusqu’en 1994. En 1997, le château de Strážky a ouvert ses portes au public en tant qu’autre lieu de la galerie, avec une exposition de sculptures slovaques du XXe siècle, tandis qu’en novembre de la même année, le moulin de Schaubmar a également ouvert ses portes. Au début des années 2000, il a été décidé de rénover le palais Esterházy, qui était devenu entre-temps un siège supplémentaire de la Slovenská Národná Galéria : ce palais d’aristocrates hongrois du XIXe siècle est aujourd’hui le principal lieu d’exposition temporaire, mais il abrite également une partie des collections permanentes.

Le Vodných kasární
Le Vodných kasární. Photo SNG


Palais d'Esterházy. Photo SNG
Palais Esterházy. Photo SNG


Château de Zvolen. Photo SNG
Château de Zvolen. Photo SNG


La villa de Strážky. Photo SNG
La villa de Strážky. Photo SNG


La galerie Ludovít Fulla à Ružomberok
La galerie Ludovít Fulla à Ružomberok


Le moulin de Schaubmar à Pezinok
Le moulin Schaubmar à Pezinok

Les collections sont principalement axées sur l’art moderne et contemporain, mais les peintures anciennes intéressantes ne manquent pas. Les deux principaux noyaux sont la peinture moderne et contemporaine et le graphisme. Ces deux collections ont été constituées dès la fondation du musée par des transferts d’institutions publiques et par des achats à des artistes et à des particuliers, grâce surtout au travail des deux conservateurs Karol Vaculík et ?udmila Peterajová qui, dans les années 1950 et 1960, ont enrichi la collection de la Slovenská Národná Galéria en essayant de documenter au mieux l’évolution des arts dans le pays. Une opération d’acquisition qui se poursuit encore aujourd’hui. La collection de peintures compte environ 5 000 tableaux, tandis que la section graphique compte 20 000 estampes et dessins (principalement d’artistes slovaques, mais il y a aussi une grande section internationale avec des estampes japonaises et des œuvres d’artistes tels que Pablo Picasso, Emil Nolde, Max Klinger, Oskar Kokoschka, Fernand Léger et bien d’autres). La collection de sculptures est un autre des fleurons de la Slovenská Národná Galéria, les principaux auteurs slovaques y étant tous représentés (la section “collections” du site officiel présente les principales acquisitions pour chaque noyau de collection).

Une autre particularité de la Slovenská Národná Galéria est sa collection d’art naïf: ce courant était particulièrement en vogue en Europe dans les années 1950, époque à laquelle l’institut a également voulu lancer une opération de documentation sur les formes d’art des artistes outsiders, qui ne s’est pas démentie au fil du temps et compte aujourd’hui environ 2 000 œuvres d’artistes slovaques et internationaux. Parmi les chefs-d’œuvre de l’ancienne section, qui provient d’un transfert d’œuvres du musée historique de Slovaquie entre 1950 et 1953, figurent également plusieurs œuvres de maîtres italiens, de Giulio Cesare Procaccini à Cecco del Caravaggio, de Francesco Vanni à Pietro Liberi, de Bonifacio de’ Pitati à Antonio Balestra. Parmi les artistes non italiens figurent Simon Vouet, Hans von Aachen et Franz Xaver Messerschmidt. La collection d’art gothique slovaque est également très intéressante, avec environ 200 pièces provenant d’églises de la région : il s’agit de la plus grande collection d’art médiéval du pays. Les collections de céramique, de verre et de bijoux sont également importantes, mais surtout celle d’architecture, l’un des principaux noyaux de la collection de la Slovenská Národná Galéria : c’est la plus récente (elle a été fondée en 1986, avec le premier achat d’œuvres) et elle a pour but d’étudier l’évolution de l’architecture aux XIXe et XXe siècles. On y trouve des dessins, des plans, des études qui documentent les phases de travail de nombreux bâtiments parmi les plus importants du pays.

Enfin, la vocation de recherche du musée est attestée non seulement par le fait que les collections continuent de s’enrichir, mais aussi par la présence d’une bibliothèque spécialisée, fondée en 1949 et spécialisée surtout dans les publications sur l’art et les musées, qui s’enrichit constamment, et par des archives spécialisées sur les artistes et les architectes, qui contiennent des inventaires, des textes, des photographies et du matériel grâce auxquels il a été possible de reconstituer l’activité de nombreux artistes slovaques. Un musée dans lequel toute l’histoire de l’art de la Slovaquie est ainsi résumée.

La Slovenská Národná Galéria : un musée sur plusieurs sites pour raconter toute l'histoire de l'art slovaque
La Slovenská Národná Galéria : un musée sur plusieurs sites pour raconter toute l'histoire de l'art slovaque


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.