Visionaria : l'hommage d'Alessandra Carloni à Italo Calvino à Rome


Programmée à Rome du 17 au 26 mai dans le somptueux Palazzo della Cancelleria, à deux pas du Campo de' Fiori, l'exposition Visionaria d'Alessandra Carloni donne forme à un véritable voyage dans l'univers de Calvino, tout en lignes et en couleurs.

Du 17 au 26 mai, dans le somptueux Palazzo della Cancelleria, à deux pas du Campo de’ Fiori, se tiendra à Rome l’exposition Visionaria d’Alessandra Carloni qui, avec des lignes et des couleurs, donne forme à un véritable voyage dans l’univers de Calvino. C’est également le sous-titre choisi pour la production artistique - quarante œuvres peintes à l’huile ou en techniques mixtes - présentée par la GALLERIA DADART, représentée par la galeriste Daniela Diodato, avec un texte critique de Daniela Pronestì.

À l’occasion du centenaire de la naissance d’Italo Calvino, l’artiste romaine Alessandra Carloni, en collaboration avec DADART, a développé Visionaria, un projet visant à présenter à l’exposition un cycle d’œuvres inspirées de certaines nouvelles du célèbre auteur : Le baron dans les arbres, Marcovaldo, Villes invisibles, Leçons américaines et Si une nuit d’hiver un voyageur. Carloni, également connue internationalement pour ses peintures murales, a déjà travaillé sur une série de tableaux mettant en scène Cosimo Piovasco di Rondò en 2017. Ainsi, l’objectif de la peintre ne sera pas de proposer de simples interprétations ou révisions d’un matériel déjà produit, mais des transpositions mesurées de scènes et de situations, parfois même de nature lyrique, plaçant ses personnages dans des panoramas visionnaires et surréalistes nés des suggestions qu’elle a saisies au cours de ses lectures. L’artiste stimule la psyché de l’observateur pour l’inciter à trouver sa place dans le monde, en utilisant l’archétype du voyage, qui a souvent des références littéraires, et à travers la comparaison entre l’art et la réalité. À la base de Visionaria, on perçoit le grand respect de Carloni pour Calvino, un écrivain dont il se sent très proche par son imagerie peuplée de personnages errants, d’animaux géants et de constructions mécaniques volantes.

Les spectateurs suivront un parcours développé en quatre salles, chacune d’entre elles mettant en lumière le développement des thèmes calviniens dans la production de Carloni. Les trois premières salles relateront l’interprétation par le peintre des thèmes Homme-Nature, Homme-Ville, villes imaginaires et parcours alternatifs labyrinthiques, donnant ainsi une clé d’interprétation tout à fait personnelle du Calvaire. La quatrième salle, consacrée au cinquième et dernier roman Les leçons américaines, se termine par des œuvres à la tonalité plus conceptuelle, ainsi que par la présentation et la projection d’une vidéo d’animation en 3D réalisée par l’auteur Francesco Gini, spécialement pour l’événement.

“J’ai construit une structure multiforme dans laquelle chaque texte court se trouve à côté des autres dans une succession qui n’implique pas de conséquence ou de hiérarchie mais un réseau à l’intérieur duquel de multiples chemins peuvent être tracés et des conclusions multiples et ramifiées peuvent être tirées”, explique l’artiste, auquel s’ajoutent les mots du critique d’art Pronestì : “Plus qu’un hommage à l’œuvre de Calvino, ce qu’Alessandra Carloni propose dans cette exposition, c’est un dialogue au son des images avec un auteur qui correspond à sa sensibilité d’artiste. Ou, pour mieux dire, à sa façon de regarder le monde et de transposer cette vision dans un langage qui va au-delà du visible en faisant appel à la ”visionnarité“ de l’imagination. Alessandra Carloni a ”regardé“ les mots de Calvino, a exploré toutes les pistes, tous les recoins, s’est déplacée librement dans le labyrinthe et en est ressortie avec ce qu’elle a ressenti comme sa propre histoire. C’est-à-dire la possibilité d’explorer le thème qui lui est cher de l’équilibre entre l’homme et la nature à travers le Calvino des Cités invisibles, de Marcovaldo et du Baron dans le Baron rampant, pour passer à une réflexion sur la ”méthode“ - dans l’affinité entre l’écriture et la peinture - avec Si une nuit d’hiver un voyageur et Leçons d’Amérique. Ses Invisible Cities présentent un scénario dynamique et mobile qui alterne entre l’envol, l’équilibre instable et la dissolution de la forme, la rigidité compacte de structures qui semblent conçues pour abriter l’humanité ”métallique“ d’un futur lointain. Il y a des villes qui s’élèvent au-dessus de parcelles de terre, d’autres qui s’étendent en largeur, d’autres qui se désagrègent comme des feuilles d’automne ou qui flottent dans l’air. Il y a aussi des villes ”technologiques“ avec des pixels à la place des briques et des aperçus urbains où le futur est déjà passé, avec des maisons de travers, de la ferraille et des tuyaux qui restent miraculeusement debout. La nature reprend l’espace que la civilisation lui a enlevé dans les villes construites sur l’eau, ayant en dessous, dans les profondeurs de la mer, un monde grouillant de vie et largement libéré de l’interférence humaine”.

En collaboration avec Dadart Edizioni, un catalogue sera produit, contenant les peintures exposées accompagnées de textes critiques de Daniela Pronestì.

Visionaria est un projet ambitieux, un hommage à Calvino, à ses mondes et à ses idées, à sa qualité de citoyen du monde. Carloni s’attarde une fois de plus sur cet auteur, plonge dans sa pensée et retravaille les images avec maturité et lyrisme, de la même manière que l’auteur a su susciter l’émotion dans nos cœurs avec ses écrits.

Alessandra Carloni est née à Rome en 1984, où elle vit et travaille. Elle est diplômée de l’Académie des beaux-arts de Rome en 2008 et a obtenu en 2013 un diplôme d’histoire de l’art contemporain à l’université “La Sapienza”. À partir de 2009, elle commence son activité de peintre et d’artiste, exposant en solo et en groupe dans des galeries à Rome et dans d’autres villes italiennes, remportant plusieurs prix et concours. Parallèlement, elle a commencé son activité d’artiste de rue, réalisant des peintures murales dans diverses villes italiennes et à l’étranger, et remportant des prix et des récompenses.

Pour toute information, veuillez appeler le +39 089 2879044.

Visionaria : l'hommage d'Alessandra Carloni à Italo Calvino à Rome
Visionaria : l'hommage d'Alessandra Carloni à Italo Calvino à Rome


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.